La 39e édition des 24 heures vélo de Louvain-la-Neuve a bien commencé

Plusieurs personnalités ont participé au premier tour dont le recteur de l'UCL Vincent Blondel, la ministre fédérale de la Mobilité Jacqueline Galand, le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders et le ministre wallon du Transport et de la Mobilité Carlo Di Antonio.

Belga

Le coup d'envoi de la 39e édition des 24 heures vélo de Louvain-la-Neuve a été donné mercredi à 13h00 sur la Grand-Place de la cité universitaire, en présence du premier ministre Charles Michel (MR).

Plusieurs personnalités ont participé au premier tour dont le recteur de l'UCL Vincent Blondel, la ministre fédérale de la Mobilité Jacqueline Galand, le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders, le ministre wallon du Transport et de la Mobilité Carlo Di Antonio, le président du parlement wallon André Antoine ou encore le bourgmestre de Louvain-la-Neuve Jean-Luc Roland. Ces personnalités ont donné les premiers coups de pédale aux côtés de 94 vélos appartenant aux catégories traditionnelles des 24 heures vélos: les vélos folkloriques -comme un bateau vapeur, un drakkar, un bus scolaire ou un vélo d'étudiants virtonnais vantant l'Orval-, les vélos de course et les vélos humanitaires. Pour la première fois cette année, une catégorie est réservée au personnel universitaire des différents campus de l'UCL.

Pour assurer un maximum de sécurité à Louvain-la-Neuve où 45.000 personnes sont attendues, 340 policiers en uniforme et en civil sont mobilisés aux côtés de 45 gardes privés répartis en équipes fixes et mobiles. Le seul alcool autorisé dans l'espace public est la bière, et les mineurs sont interdits sur le site à partir de 23h00. Huit trains spéciaux ont été affrétés par la SNCB durant la nuit, et 120 lits sont à disposition des étudiants au lycée Martin V.