L’ouest du Brabant Wallon enfin doté de caméras

La zone de police va installer un total de 69 caméras de vidéosurveillance.

Jérôme Brys
L’ouest du Brabant Wallon enfin doté de caméras

Bonne nouvelle pour la sécurité dans l’ouest de la Jeune Province. Il a été décidé de procéder à l’installation de 69 caméras de surveillance dans les années à venir sur les territoires de Braine-le-Château, Ittre, Rebecq et Tubize. Les objectifs sont clairs et bien identifiés : avoir un effet préventif et dissuasif, améliorer le sentiment d’insécurité subjective de la population ou encore aider à l’intervention policière.

Ces caméras seront utilisées comme un outil d’investigation et de gestion de l’ordre public par les forces de l’ordre. Bien évidemment, cela ne se fera pas d’un simple claquement de doigts.

Ce que les différentes communes ont voté lors d’un conseil communal extraordinaire, c’est de donner un avis de principe quant à l’installation de ces caméras.

Budget réparti entre les communes

Par la suite, chaque entité prendra le soin d’en étudier la faisabilité ou encore le timing. "Chaque installation d’une caméra de surveillance dans la commune fera de toute manière l’objet d’une approbation lors d’un conseil communal", note d’ailleurs le bourgmestre tubizien, Michel Januth.

Grâce à ce futur système, l’ensemble des points sensibles qui ont été identifiés sur le territoire des quatre communes seront vidéosurveillés et le tout sera utilisé au travers d’un poste de commande à la division centrale de la zone de police.

Concernant le financement (important) de ce vaste projet, les coûts ont été répartis entre les quatre communes de l’ouest du Brabant wallon et la zone de police.

Au total, le budget pour l’installation de ces 69 caméras de surveillance s’élève à 1,4 million d’euros.

En ce qui concerne la répartition du nombre de caméras, 29 seront installées à Tubize, 16 à Rebecq, 14 à Braine-le-Château et, enfin, une dizaine du côté d’Ittre. Voilà qui devrait diminuer le sentiment d’insécurité qui règne chez bon nombre de Brabançons wallons actuellement.