Sous leurs pieds, un gouffre

Orp-Jauche Folx regorge de marnières. Les effondrements sont impressionnants.

Saul
Sous leurs pieds, un gouffre

Quelle surprise pour quelques habitants du village de Folx-les-Caves voici un mois en découvrant dans leur jardin que leur étang s’était vidé, laissant place à une cavité de quatre mètres de diamètre et de 9 mètres de profondeur !

Appel a été fait à la cellule avis et conseils effondrements (CACEff) qui s’est rendue immédiatement sur place. Frédéric Van Dijck, coordinateur suppléant de la CACEff, a constaté les faits. Et a observé une cavité évidente qui touche plusieurs propriétés. Elle donne accès à deux galeries. Après exploration de la cavité, les agents ont découvert que l’effondrement se poursuivait vers le Nord-Ouest par une galerie d’environ 14 mètres menant à une autre galerie.

Vers le sud, la galerie se termine sur deux courtes galeries en Y, en cul-de-sac, dans la craie. "Vers le nord, la galerie mène à la base d’un ancien puits d’accès qui correspond fort probablement à un affaissement de l’été 2012."

Habitant aussi la localité, il n’est pas étonné de la situation : par le passé, des cavités avaient été creusées par l’homme pour en extraire de la marne. Celle-ci pouvant alors servir comme amendement agricole ou blocs de pierre à destination de la construction. Après extraction, les puits ont été rebouchés et signalés par des arbres, qui ont depuis disparu avec l’intensification des pratiques agricoles. Les marnières ne sont donc pas répertoriées par l’administration qui ne possède pas de plan ou dossier d’exploitation.

Aujourd’hui, les villages de Folx-les-Caves, Jauche, Orp-le-Petit ou encore Jandrain-Jandrenouille sont victimes de nombreux effondrements ou affaissements identifiés depuis quelques années.

Mais la question qui se pose désormais est de savoir comment peuvent se produire de tels éboulements. "D’un point de vue stabilité, les toits de la marnière paraissent sains de prime abord, précise Frédéric Van Dijck. Mais les parois crayeuses sont fortement altérées et se délitent facilement. L’origine du phénomène semble être fort probablement liée à des infiltrations d’eau qui ont progressivement lessivé les matériaux de remplissage d’un ancien drain karstique ou d’une poche de dissolution recoupée à cet endroit dans la marnière. Au fil du temps, un effondrement semble être remonté progressivement vers la surface jusqu’à provoquer un affaissement total du sol."