Ittre: les caméras font débat

Le groupe P. A. déplore une répartition pas très équitable entre les villages.

J. Br.
Ittre: les caméras font débat

Il y a deux semaines, les conseils communaux de Braine-le-Château, Ittre, Tubize et Rebecq votaient le projet d’installation de caméras de surveillance. Au total, 69 seront installées dans les quatre communes qui représentent la zone de police Ouest Brabant wallon.

Un point qui a été adopté mais qui n’a pas fait que des heureux, comme à Ittre, où l’opposition Participation et Alternatives (P. A.) s’oppose farouchement à ce projet. "Le collège nous a demandé de voter pour le placement de dix caméras au sein de notre village afin, paraît-il, de diminuer la criminalité, note Patrick Montjoie. Mais selon ce qui nous a été présenté, ces caméras seraient réparties de manière non-équitable. Virginal est perçu par nos édiles communaux comme un haut-lieu de criminalité puisque pas moins de six caméras sur dix y seront installées, notamment pour veiller sur l’entrée de l’école maternelle."

Un déplacement de la criminalité ?

Pour P. A., ces caméras de surveillance ne résoudront pas les problèmes de criminalité. "La Ligue des droits de l’homme a mené plusieurs études qui confirment que l’installation de caméras n’a jamais et nulle part permis de diminuer la criminalité. Tout au plus, elles déplacent les problèmes."

Enfin, pour l’opposition, l’impact financier n’est pas négligeable non plus pour des résultats incertains. "L’impact budgétaire sur la commune est important puisque c’est plus de 50 000 € qui seront consacrés à cet aménagement", continue Patrick Monjtoie.

Ce dernier voit d’autres alternatives. "Ce qu’il faut, c’est un renforcement humain, la création d’un réel service social composé d’éducateurs chevronnés, l’augmentation des effectifs au sein de la police de proximité ou encore aménager des lieux conviviaux, lumineux et qui garantissent la rencontre intergénérationnelle et interculturelle."

Si le point a été adopté, majorité contre opposition, les discussions s’annoncent d’ores et déjà tendues lors de l’installation future de ces caméras de surveillance.