A La Hulpe, 230 logements en vue sur le site de Swift

Les premiers coups de pelle pourraient être donnés en 2017.

Yannick Natelhoff
A La Hulpe, 230 logements en vue sur le site de Swift

Le dossier n’a jamais suscité un réel enthousiasme du côté des habitants de La Hulpe et il risque de générer une nouvelle levée de boucliers dans les prochains jours : le projet de revitalisation de l’ancien site de Swift, en plein centre de la commune, est en train de passer à la vitesse supérieure. L’enquête publique démarrera en effet le vendredi 26 août prochain pour se terminer un mois plus tard.

Le projet, baptisé du nom des Berges de l’Argentine, consiste en la création d’environ 230 logements sur le site déserté par Swift. "Idéalement situé au cœur de La Hulpe, l’ensemble sera redéveloppé pour laisser place à un projet résidentiel et de services, lové dans un magnifique parc", précisent les responsables du groupe Atenor. "Le concept proposé permettra, d’une part, de rénover le bâtiment situé à front de la rue François Dubois afin de conserver l’aspect historique et patrimonial du site. Et d’autre part, de construire des pavillons résidentiels de 3 à 4 000 m² au sein du parc afin de bénéficier du superbe cadre de verdure."

Dans un premier temps, l’enquête publique ne concernera que le désamiantage et la démolition des bâtiments actuellement présents sur le site, à l’exception de ceux installés en front de voirie. Lesquels seront rénovés pour abriter 4 050 m² de bureaux et quatre appartements aux étages. L’aménagement d’une voirie privée et d’un parking enterré de 114 emplacements est également prévu.

Pour rappel, le site, d’une superficie de 4,5 hectares, a été déserté par Swift il y a plusieurs années déjà et la commune voulait à tout prix éviter que le site reste à l’abandon. Le groupe Atenor a donc racheté le site en janvier 2015 avec pour objectif de réhabiliter le quartier.

Actuellement, on y trouve huit bâtiments d’une superficie totale de 16 653 m² et 338 places de parking extérieur. A terme, en plus des bureaux, on y retrouvera 230 logements répartis sur 25 000 m² et qui feront l’objet d’une deuxième enquête publique.

Une fois le permis délivré, il faudra encore compter près de 20 mois de travaux. "Lesquels seront effectués par phasage de manière à limiter les nuisances à la fois envers les riverains et les premiers habitants du futur quartier."

Une réunion d’information sera organisée de jeudi 8 septembre à 20h15 à la maison communale. Les premiers coups de pelle pourraient être donnés en 2017, sauf recours. Une fois le permis définitivement délivré, il faudra encore compter près de 20 mois de travaux.