Brabant wallon : 73 800 élèves de retour sur les bancs d’école (Infographie)

Dans la région, la population scolaire gonfle de 300 nouvelles têtes chaque année.

Yannick Natelhoff
Demotte
©Jean-Luc Flémal

Ce jeudi 1er septembre signifie traditionnellement la rentrée des classes pour les élèves de maternelle au secondaire. Avec, parfois, un gros ouf de soulagement pour des parents qui se sentent enfin "libérés, délivrés" de la garde de leur progéniture.

Au total, un peu plus de 73 800 élèves reprennent donc le chemin des bancs de l’école. Un chiffre en augmentation constante depuis quelques années. Selon les derniers chiffres disponibles auprès de l’Institut wallon de l’évaluation, de la prospective et de la statistique (IWEPS), la Jeune Province enregistrerait une hausse de sa population scolaire totale d’environ 300 nouvelles têtes chaque année.

Lors de l’année académique 2005-2006, 70 809 jeunes allant de 3 à 18 ans - voire un peu plus pour les retardataires - s’étaient assis derrière leur pupitre. Et il existe des disparités parfois importantes selon les communes. Fort logiquement, les communes les plus peuplées sont celles dont la population scolaire - c’est-à-dire le nombre d’élèves inscrits sur le territoire communal, peu importe leur domicile - est la plus importante. Mais c’est surtout la présence d’une école secondaire ou d’un institut technique professionnel qui fait gonfler la population scolaire. Ces établissements attirent en effet de nombreux élèves issus des 14 communes du Brabant wallon dans lesquelles aucune école secondaire n’est implantée.

Ainsi, la commune de Wavre, qui dispose d’une dizaine d’écoles dont quatre en secondaires, trône à la première place du classement, juste devant Nivelles. Par contre, Braine-l’Alleud, pourtant la commune la plus peuplée de la Jeune Province, ne siège qu’à la quatrième place. La commune de Jodoigne, avec ses 13 883 habitants, dispose d’une population scolaire largement plus importante que celles de Lasne et Grez-Doiceau, qui ont une population totale équivalente, ou encore par rapport à Genappe où l’on compte 1 500 habitants de plus.

Enfin, lorsque l’on regarde le nombre d’élèves pour cent habitants, on se rend compte que Jodoigne (27,2 élèves pour 100 habitants) et Court-Saint-Etienne (33,2) tiennent la dragée haute aux communes plus imposantes telles que Wavre (28,6) et Nivelles (34,1). Il semblerait par ailleurs que la population scolaire de la périphérie bruxelloise (La Hulpe, Braine-l’Alleud, Waterloo ou Rixensart) soit aspirée par la région capitale. De nombreux habitants, travaillant en région bruxelloise, y scolarisent également leurs enfants. Du moins en maternelles et en primaires.

Brabant wallon : 73 800 élèves de retour sur les bancs d’école (Infographie)
©IPM