Forest: L’ancien internat mis à la disposition du plan hiver

Internat Victor Horta Forest
Internat Victor Horta Forest ©stephanie Lecocq
A.F.

Le bâtiment va héberger des familles dès ce vendredi, avant de probablement être réaffecté en IPPJ.

Dès ce vendredi, l’ancien internat pour garçons situé au 150 chaussée de Bruxelles à Forest, à proximité de Forest National, sera en capacité d’héberger des familles, soit 120 places qui s’ajoutent aux 500 places déjà exclusivement ouvertes dans le cadre du plan hiver régional.

L’annonce a été faite par Pascal Smet (SP.A) et Céline Fremault (CDH), ministres de l’Aide aux personnes au sein de la Cocom. "Nous tenons à remercier la Fédération Wallonie-Bruxelles, propriétaire du bâtiment, la commune de Forest et le Samu Social qui ont pu rendre possible cette ouverture avant Noël", ont-ils expliqué.

Ces places supplémentaires étaient nécessaires étant donné le retard de l’ouverture du bâtiment mis à disposition par le fédéral, prévu initialement à la mi-novembre et annoncé désormais pour le 1er janvier.

Réunion avec les riverains début janvier

L’ancien internat pour garçon a dû fermer ses portes le 1er septembre 2015 par manque de fréquentation. En effet, au 31 octobre 2014, trop peu d’élèves y étaient inscrits pour l’année suivante. Résultat : l’internat a dû mettre la clé sous le paillasson.

L’année passée, nous révélions que ce bâtiment était celui dans lequel s’implanterait la première IPPJ de la Région bruxelloise. Un projet toujours d’actualité puisque des architectes ont été désignés par le cabinet de Rachid Madrane (PS), ministre en charge de l’Aide à la jeunesse en Fédération Wallonie-Bruxelles, pour penser la configuration des lieux. L’officialisation de cette nouvelle implantation devrait se faire au début du mois de janvier.

En attendant cette nouvelle affectation, les familles peuvent investir ce nouvel espace encadré par le Samu social dès ce vendredi. Seul regret, pour le bourgmestre de Forest Marc-Jean Ghyssels (PS), celui de ne pas avoir pu prévenir les riverains au préalable. "J’avais un accord du Samu social pour tenir une réunion d’information le 9 janvier. Le bâtiment aura donc 15 jours de fonctionnement avant que les riverains ne soient informés, explique Marc-Jean Ghyssels. Ce bâtiment était inhabité depuis des années. Les riverains pourraient dès lors être surpris de voir des personnes l’investir soudainement. Le minimum est donc de les prévenir."

La réunion avec les riverains aura donc bien lieu début janvier. En attendant, les premières familles arriveront progressivement dans cet hébergement provisoire dès ce vendredi.