Ras-le-bol général face aux embouteillages à Ottignies

Christian Laporte
p
©BORTELS CHRISTOPHE

La durée des travaux à Ottignies met les nerfs des riverains et des citoyens à rude épreuve.Trop is te veel" doivent se dire les Ottinto-Néolouvanistes à quelques encablures du lancement annoncé du jumelage de la ville universitaire avec sa cousine louvaniste… Malgré le "viaduc" de l’Ascension et d’opportuns congés pédagogiques, des embouteillages ont beaucoup perturbé la circulation dans la traversée du "Botroul" ces derniers jours. En cause, encore et toujours, la simultanéité de travaux du côté de la rue des Deux Ponts et au carrefour de l’Europe près du pont qui mène vers le centre de Limelette. Avec des déviations qui entraînent de longues files près de la gare d’Ottignies où on regrette l’absence de la police pour fluidifier le transit des véhicules…

Commerces très touchés

Mais cette situation a de très graves répercussions sur le chiffre d’affaires des commerces puisque l’accès à leurs enseignes, que ce soient des pharmacies, des fleuristes et autres lieux de bouche comme un glacier bien connu reste difficile. Il y a aussi une réelle interrogation sur la durée desdits travaux. Cela a amené l’opposition MR à réinterpeller le collège comme elle l’avait fait à la séance précédente… Julien Tigel, élu du groupe OLLN 2.0, a expliqué que "comme le mal est fait, il faut avant tout limiter l’impact en termes de durée. La situation est dramatique pour les commer çants et tous les jours, on nous questionne à ce sujet." Le mandataire libéral est aussi revenu sur les difficultés subies par les services de secours. "Les ambulances ont du mal à passer, les services d’urgence mettent plus de temps pour se rendre à l’hôpital et on a même vu des automobilistes qui s’empoignaient. C’est beaucoup de stress et d’énervement."

L’échevin des Travaux, Davi Da Camara (Ecolo) a réexpliqué les raisons de la simultanéité des chantiers. "Le marché a été systématiquement reporté. Mais à un moment, il fallait démarrer. En outre, les dates permettaient de profiter des vacances de Pâques et de celles d’été pour diminuer l’impact des nuisances."

Pas avant septembre !

Le Collège n’est pas resté les bras croisés, a encore dit l’échevin puisqu’"à la Porte de Limelette, l’entrepreneur a été prié de travailler en conservant la circulation dans les deux sens, jusqu’à la période allant du 15 mai au 29 mai, où la rue sera mise en sens unique pour la construction d’un îlot au milieu du carrefour. Mais on a pu rouler dans les deux sens sous le pont entre le 25 avril et le 15 mai". A noter que ce 31 mai, l’accès sera fermé pendant 24 heures sous le pont pour achever l’asphaltage. Pour la rue des Deux Ponts, il faudra bien plus de patience ! "Il est difficile de mettre plus de personnes sur le chantier. Le service travaux m’assure qu’il n’est pas possible d’aller plus vite. Une fois la tranchée ouverte, ils doivent attendre l’intervention d’Ores et de Voo." Conséquence : la rue ne devrait rouvrir qu’en septembre. Au grand dam des riverains et aussi des commerçants…