"Plus pour Braine-l’Alleud" vise six sièges

"Je n’ai signé d’accord avec personne", garantit la tête de liste, Sophie Marcoux

"Plus pour Braine-l’Alleud" vise six sièges

"Je n’ai signé d’accord avec personne", garantit la tête de liste, Sophie Marcoux

Les socialistes brainois ont décidé de reprendre leur indépendance pour octobre prochain : en cartel en 2012 avec le MR du bourgmestre Vincent Scourneau, ils avaient présenté dix candidats (sur 33) sur cette liste commune et avaient finalement décroché trois sièges autour de la table du conseil communal. De quoi siéger dans le collège, mais avec sans doute en tête la mention "peut mieux faire"…

Cette fois, la stratégie est très différente. Les Réformateurs déclarent ouvertement viser la majorité absolue (qu’ils maintiennent dans les faits depuis deux législatures) et côté PS, Sophie Marcoux explique qu’il y avait en interne un besoin de se recentrer sur certaines valeurs fondamentales.

D’où de longues réunions pratiquement philosophiques, puis une application du résultat à des projets brainois. Des citoyens non étiquetés PS se sont ensuite joints à la dynamique lancée il y a un an et demi, sous le nom de "Braine Storming". Et voilà donc des projets nouveaux, des citoyens qui les ont élaborés aux côtés des membres de la locale et sont près à s’engager pour les concrétiser…

Il ne restait plus qu’à composer une liste. Elle a été présentée jeudi soir et est emmenée par l’actuelle échevine des finances, Sophie Marcoux. Comme on le sait, le président du CPAS Olivier Parvais, "figure" du socialisme brainois, a annoncé il y a plusieurs mois qu’il ne comptait plus mener de nouvelles campagnes électorales. Il sera désormais un soutien actif, mais laisse à d’autres le soin de se mettre dans la lumière. "Je pense être la seule femme tête de liste à Braine-l’Alleud, constate Sophie Marcoux. Nous avons une liste plus forte, on présente davantage de candidats que lors des dernières élections, et nous bénéficions d’un renfort citoyen très intéressant : on espère au moins six sièges, et jouer un rôle déterminant. Des accords ? Je n’en ai signé avec personne !"

La liste a été baptisée "PluS pour Braine-l’Alleud". En deuxième position, on y trouve Domenico Monachino, suivi de la conseillère communale Manon Bourgeois, du conseiller de CPAS Jean-Pierre Depas et de Valérie Gossens. Catherine Stalas, elle aussi conseillère au CPAS, pousse la liste en 33e position. Le programme sera tour prochainement mis en ligne sur le site internet www.plusbla.be et on y retrouve notamment la volonté de construire une grande salle polyvalente qui manque aujourd’hui pour organiser des activités d’ampleur, culturelles notamment.