Plusieurs vols commis dans des caves de sinistrés à Court-Saint-Étienne, la police met en garde

La zone de police a sensibilisé ses patrouilles à la problématique et a interpellé les syndics d’immeubles.

Plusieurs vols commis dans des caves de sinistrés à Court-Saint-Étienne, la police met en garde
© Geerts

On a beaucoup entendu parler de ces pilleurs peu scrupuleux qui sévissent en région liégeoise depuis les récentes inondations. Malheureusement, il semble qu’elle ne soit pas la seule à être touchée puisqu’on déplore aussi des vols dans des habitations de sinistrés du côté de Court-Saint-Étienne. Dix faits ont été rapportés à la zone de police d’Orne-Thyle, dont six tentatives, depuis les inondations du 15 juillet.

Alors que beaucoup de portes, fenêtres ou soupirails sont désormais ouverts afin de faire sécher tant bien que mal les murs des caves des habitations sinistrées, les auteurs en profitent pour y pénétrer et dérober des biens encore épargnés. Et aussi surprenant que cela puisse paraître, ces faits ont été commis en pleine journée.

Face au phénomène qui prend de l’ampleur, la zone de police a mis en garde la population contre ces agissements, via une publication sur Facebook. Elle a également sensibilisé ses agents de terrain à la problématique. "On a sensibilisé les équipes et nos conseillers en techno-prévention pour aller à la rencontre des propriétaires et des syndics d’immeubles, indique la commissaire Cécile Boonen. On leur a demandé de rester très attentifs et d’interpeller les habitants dès qu’ils voient qu’une cave est ouverte pendant leur patrouille. Mais comme on ne sait pas interpeller tous les propriétaires, on a fait une sensibilisation générale via les syndics."

Dans sa publication, la police en a profité pour donner quelques conseils de prévention. Par exemple, de verrouiller les portes d’entrée des immeubles ; de vérifier l’identité d’un inconnu avant de le laisser entrer dans le bâtiment ; ou encore de verrouiller les portes des communs donnant accès aux locaux à vélos et aux caves. Même si aucun vol via de faux agents n’a encore été signalé, la police rappelle de demander aux "professionnels" qui se présentent à la porte, de présenter une carte de légitimation avant de leur donner accès.


Sur le même sujet