"La piste terroriste est écartée": le procureur général de Mons donne des informations après le drame de Strépy-Bracquegnies

Le procureur général de Mons, Ignacio de la Serna, a également évoqué l'état des deux auteurs présumés.

Rédaction
"La piste terroriste est écartée": le procureur général de Mons donne des informations après le drame de Strépy-Bracquegnies
©BELGA

Le drame de Strépy-Bracquegnies a plongé la Belgique dans une profonde incompréhension. En effet, deux chauffards ont percuté violemment une foule qui effectuait le traditionnel ramassage des gille. Six personnes ont perdu la vie tandis que 26 personnes ont été blessées.

Les deux hommes qui étaient présents dans le véhicule sont des Louviérois de 32 et 34 ans. Par la voie de son avocat, Nino a expliqué qu'il s'agissait d'un accident. Le passager a expliqué s'être endormi au moment des faits. Tandis que l'avocat de Paolo affirme que l'accident dramatique était "tout sauf volontaire".

Une chose est certaine, la piste terroriste est définitivement écartée. C'est ce qu'a affirmé le procureur général de Mons Ignacio de la Serna pour nos confrères de SudInfo. Il a également donné plus d'informations sur leur état après l'horrible scène. "Ils étaient à côté de leur véhicule et étaient occupés à téléphoner… À des proches peut-être, on doit vérifier cela. Mais oui, ils étaient en état de choc. Comment voulez-vous qu'il en soit autrement ? Un corps se trouvait dans l'habitacle de leur voiture et un autre qui se trouvait à travers le pare-brise explosé…", a-t-il déclaré.