Accident mortel d'aéronef à Beauvechain: la thèse accidentelle est privilégiée

Le pilote du véhicule est décédé dans l'accident ce dimanche.

Accident mortel d'aéronef à Beauvechain: la thèse accidentelle est privilégiée
©EDA

Sous réserve des conclusions des différents experts qui sont intervenus dimanche sur la base militaire de Beauvechain, la chute d'un aéronef qui a causé la mort de son pilote serait accidentelle, a indiqué lundi la porte-parole du parquet du Brabant wallon. Un aéronef léger s'est écrasé, dimanche peu avant 16h00, sur une piste d'atterrissage de la base militaire de Beauvechain. Seul à bord, le pilote, né en 1956 et originaire de la région d'Anvers, a perdu la vie.

L'aéronef était tiré par le câble d'un dispositif au sol. Selon certains témoignages, c'est à ce moment que l'accident est survenu. Alors que le planeur se trouvait à une dizaine ou une vingtaine de mètres d'altitude, il a basculé. L'absence de portance a dès lors provoqué la chute de l'engin.

La victime se trouvait à Beauvechain dans le cadre d'un exercice civil organisé dans le domaine militaire par le club Avia Airsports.

Outre les pompiers et les policiers, une équipe de l'unité d'investigation des accidents aériens (AAIU), dépendant du Service public fédéral Mobilité, s'est déployée dimanche sur les lieux. Les interventions d'un médecin légiste et de scientifiques du laboratoire de la police fédérale ont également été requises.

Il semble que le pilote n'était pas un néophyte en matière d'aviation. Nous attendons les rapports des experts, mais la piste accidentelle est à ce stade la plus plausible, conclut la porte-parole du parquet brabançon wallon.

Sur le même sujet