Un dirigeable aperçu dans le ciel brabançon ce lundi : voici les explications

Le dirigeable Goodyear participait aux 6 heures de Spa-Francorchamps.

Simon Chérot
Un dirigeable aperçu dans le ciel brabançon ce lundi : voici les explications
©D.R.

Ce lundi, certains riverains du Brabant Wallon ont pu apercevoir un dirigeable aux couleurs de la célèbre marque de pneus Goodyear, passer dans le ciel. Vers 10 heures, le dirigeable passait au dessus de Ittre. Mais que faisait-il dans le ciel brabançon ?

Le dirigeable Goodyear est une véritable icône dans les grandes compétitions automobiles. Il était donc présent, pour sa première sortie de l'année, aux 6h de Spa-Francorchamps le week-end du 7 mai.

Depuis presque 100 ans, la firme Goodyear s'est associée à Zeppelin pour créer des dirigeables. Si les technologies utilisées (trop complexe et trop chers) ainsi que les accidents ont poussé le développement de ces engins de transport vers les oubliettes, les deux marques ont continué d'en produire à des fins marketing.

Il existe aujourd'hui 4 dirigeables Goodyear dans le monde. Les trois autres étant basés aux Etats-Unis. Avant la première sortie du Blimp Goodyear, on n'avait pas vu voler de dirigeable en Europe depuis 1986. Le dirigeable est de retour en Europe depuis trois ans maintenant. Il a effectué sa première sortie officielle lors des 88e 24 h du Mans, en 2020.

Le plus grand dirigeable au monde

Le dirigeable européen est le plus grand du monde avec ses 75 mètres de long, ses 19,5m de largeur et ses 17,5 m de hauteur. Sa nacelle peut accueillir jusqu'à 14 personnes et il peut atteindre 125km/h. Son autonomie est de 1.000 kilomètres et il peut monter jusqu'à 3.000 mètres d'altitude.

Sa longue portée et ses faibles émissions sonores font de lui un atout idéal pour filmer et couvrir les événements sportifs. Il peut également se maintenir en vol stationnaire.

Cette année, sa tournée a donc débuté chez nous, en Belgique au circuit de Spa-Francorchamps. Il a traversé le Brabant Wallon sur toute sa longueur en passant pas Genappe, Ittre et Rebecq pour se diriger ensuite vers Calais, direction la Grande-Bretagne, où il survolera le BTCC à Brands Hatch. Ces prochaines étapes seront : le Nurburgrind en Allemagne, les 24 heures du Mans en France et il finira par l'Italie avec les 6h de Monza à Milan.