Il n'y aura pas de village d'accueil pour les réfugiés ukrainiens en Brabant flamand

Il n'y aura finalement pas de village d'accueil d'urgence pour les réfugiés ukrainiens dans la province du Brabant flamand, a fait savoir vendredi son gouverneur Jan Spooren.

Belga
Il n'y aura pas de village d'accueil pour les réfugiés ukrainiens en Brabant flamand
©BELGA

Quatre sites étaient à l'étude, mais aucun n'a répondu aux exigences. Les quatre emplacements étaient le domaine du Parc à Landen, un terrain à Buizingen (Halle), ainsi que deux lieux situés du côté de Louvain, à savoir Spoor Noord (Kessel-Lo) et Wakkerzeelsebaan (Wijgmaal). Ces espaces étaient les derniers sélectionnés sur une liste préalable de douze localisations.

Chaque emplacement a été soumis à diverses vérifications comme l'accessibilité, la présence de transports en commun à proximité ou encore les besoins en eau, gaz, électricité... Après être passés au crible, aucun des terrains ne s'est montré suffisamment adapté à l'accueil des réfugiés.

"Certains endroits ne disposaient pas de système d'égouts ou présentaient une pollution des sols", a indiqué le gouverneur. "L'installation d'un village d'accueil d'urgence prendrait trop de temps et coûterait trop d'argent", a-t-il ajouté.

La province va donc continuer à utiliser les moyens déjà existants pour apporter de l'aide aux réfugiés ukrainiens. Il s'agit notamment des familles d'accueil, de chambres dans des centres d'hébergement ou dans d'autres lieux spécialisés.

"Cela se passe bien pour l'instant et, en tant qu'autorité provinciale, nous continuerons à apporter un maximum de soutien", a conclu Jan Spooren.