Comment se prépare le grand retour des 24 heures vélo? "Organiser l'événement en parallèle de nos études n'est pas toujours facile"

Après deux éditions annulées du fait du covid-19, le plus grand événement étudiant de Belgique est de retour ! Au programme : des vélos, des concerts et bien d’autres festivités. Il s'agit des 24 heures vélo de Louvain-la-Neuve ! Comment organise-t-on un événement d’une telle ampleur quand on est soi-même étudiant ? Comment l'événement sera-t-il accueilli par le public après cette pause de deux ans ? Quelles surprises nous attendent cette année ? Réponses.

contribution externe
Comment se prépare le grand retour des 24 heures vélo? "Organiser l'événement en parallèle de nos études n'est pas toujours facile"
©belga

Une contribution d'Alice Arts, membre de l'Etincelle, un kot-à-projet néo-louvaniste centré sur le journalisme dont La Libre Etudiant est partenaire.

Louvain-la-Neuve rime avec « ville estudiantine » et donc avec « guindailles ». Et parmi celles-ci, la plus attendue des étudiants reste les 24 heures vélo. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’un événement se déroulant sur deux jours (un mercredi et un jeudi, généralement fin octobre) qui rassemble plusieurs dizaines de milliers d’étudiantes et étudiants autour d’une grande course de vélos dans toute la ville, de concerts et d’activités dédiées aux étudiants mais aussi aux enfants, adolescents et aux habitants et travailleurs de Louvain-la-Neuve et des alentours. Cette année, l’évènement aura lieu les 26 et 27 octobre.

Une organisation bien ficelée

Cet événement est organisé par le « CSE animations », un kot-à-projet de 12 étudiants qui travaillent sans relâche et qui doivent concilier cela avec leurs études, ce qui est loin d'être simple : « L'organisation d'une édition des 24 heures vélo s'étend de mars à décembre, sans pause durant les mois d'été. C'est pourquoi, le maitre mot au CSE c'est « l'organisation ». Afin de concilier nos études, notre projet et nos vies personnelles, nous avons des plannings très précis par mois, semaines et jours. Nous nous entraidons quotidiennement afin de répartir la charge de travail en fonction des obligations de chacun et, jusqu'ici, cela porte ses fruits. »

Des organisateurs concernés

Selon les membres du CSE animations, être étudiant leur permet de mieux comprendre les attentes de leur public et de dialoguer facilement avec celui-ci : « Sans faire partie de la communauté étudiante, il nous serait impossible d'impliquer les différents collectifs étudiants de l'UCLouvain dans l'évènement (la Fédération des régionales wallonnes de l'UCLouvain, le Groupement des Cercles de Louvain, l'Organe des kots-à-projet et l'Assemblée Générale des étudiants de Louvain-la-Neuve). De plus, notre statut nous permet de compter sur l'aide de l'UCLouvain tout au long de l'organisation de l'évènement. » Cependant, ils admettent devoir retirer leur casquette d'étudiant de temps en temps et devoir travailler comme une entreprise d'évènementiel lorsqu'ils sont en relation avec leurs intervenants.

Une année particulière

Cette édition s'annonce spéciale dans le sens où il est difficile d'estimer l'impact qu'aura eu la crise sanitaire sur les 24 heures vélo avant le 26 octobre. Les étudiants seront-ils d'autant plus enthousiastes du fait d'avoir attendu deux ans ou au contraire risquent-ils de s'être désintéressés de l'évènement ? « Nous avons remarqué 2 tendances. D'une part, les étudiants les plus âgés semblent attendre avec impatience le retour d'un évènement qui ne les a jamais déçus par le passé. D'autre part, les étudiants arrivés à l'université durant ces deux dernières années connaissent, et c'est logique, moins l'évènement. Cependant, bon nombre d'entre eux en ont entendu parler via leurs parents, leurs grands frères/grandes sœurs, leurs amis ou via les réseaux sociaux. Ces personnes se demandent à quoi ça ressemble et une chose est sûre, elles comptent le découvrir de leurs propres yeux ! »

Une édition mémorable

Cette année, l'évènement s'annonce mémorable, entre autres parce qu'il réunira toutes les tranches d'âge : « Nous souhaitons ouvrir les 24 heures vélo à tous avec un village dédié aux enfants, un autre aux adolescents, la Fête des voisins en soirée, un challenge de 15 activités réparties dans la ville, une course vélo de 240 minutes pour les adolescents et la course vélo avec des catégories variées. Il est désormais possible, pour les entreprises, de proposer un team building à leurs employés en participant à une course de 13h à 21h. Nous avons également ajouté cette année la catégorie « Alumni », qui a pour objectif d'inviter les anciens néo-louvanistes à venir revivre l'ambiance unique des 24 heures vélo, aussi avec un format adapté de 8h. » Ces nouvelles activités rendront l'édition unique tout en permettant de conserver les activités habituelles comme la course des vélos folkloriques, qui seront notés par un jury de manière à valoriser les efforts et la volonté de présenter des vélos originaux, ou encore la présence de vélos humanitaires. Vous n'avez donc pas d'excuse : tout le monde sera le bienvenu à l'évènement pour cette édition exceptionnelle !