Le couple royal en visite dans le centre d'accueil de Fedasil à Rixensart

Un peu plus tôt dans la journée, le couple royal s'était rendu dans l'entreprise pharmaceutique GSK à Rixensart, spécialisée dans la recherche, le développement et la production de vaccins innovants. Les souverains ont notamment pu y découvrir la ligne de production du vaccin contre la malaria. En fin de matinée, ils étaient attendus sur la Grand-Place Baudouin Ier à Braine-l'Alleud pour s'offrir un joyeux bain de foule.

Belga
Le couple royal en visite dans le centre d'accueil de Fedasil à Rixensart
©BELGA

Le roi Philippe et la reine Mathilde, en déplacement dans le Brabant wallon mercredi matin, se sont notamment rendus au centre d'accueil de Fedasil à Rixensart, dont la spécificité est d'héberger des jeunes filles mineures non accompagnées, enceintes et/ou avec des enfants en bas âge. Logé dans un quartier résidentiel bordé d'arbres aux jolies couleurs orangées, le site jouit d'un environnement convivial et aéré.

A leur arrivée, les souverains ont été accueillis par un petit comité d'accueil, un bouquet de fleurs à la main, en présence de la bourgmestre de Rixensart, Patricia Lebon, et du gouverneur du Brabant wallon, Gilles Mahieu.

Thierry Pire, responsable du centre, est revenu brièvement sur l'histoire du centre et son fonctionnement. Il a notamment évoqué la situation précaire et délicate des résidents. "Le centre Fedasil de Rixensart est en capacité d'héberger 170 demandeurs de protection internationale. Il a la particularité d'accueillir des jeunes filles mineures non accompagnées enceintes et/ou accompagnées d'enfants. Il y en a une trentaine en ce moment. Notre public est assez fragilisé et vulnérable, certaines personnes ayant vécu des traumatismes liés à leur pays d'origine", explique-t-il.

Le centre, qui fête ses 25 ans cette année, emploie environ une quarantaine de personnes aux profils variés (travailleurs sociaux, éducateurs, collaborateurs service accueil, infirmières, animateurs, administratifs...).

Philippe et Mathilde ont ensuite échangé quelques mots avec les résidents de la crèche avant de rencontrer les bénévoles. Le centre Fedasil de Rixensart est implanté au coeur d'un quartier résidentiel où le tissu social est bien développé. De nombreux voisins viennent donner un coup de main à la petite communauté sur base volontaire, de façon ponctuelle ou régulière. "Certains donnent des cours de langues, d'autres organisent des ateliers ou apportent un soutien scolaire, chacun fait comme il veut quand il peut, et tout cela se passe dans une chouette ambiance", témoigne Jean-Louis, bénévole. "Personnellement, je suis un ingénieur fraichement retraité et je m'occupe de 3 jeunes en particulier, je les aide dans leur parcours scolaire", précise-t-il encore.

Au total, une soixantaine de bénévoles offrent un peu de leur temps en fonction de leurs disponibilités et des besoins du centre. La visite a pris fin, vers 11h, sous les vivats lancés par un cordon de jeunes filles, encadrées d'enfants en bas âge.

Un peu plus tôt dans la journée, le couple royal s'était rendu dans l'entreprise pharmaceutique GSK à Rixensart, spécialisée dans la recherche, le développement et la production de vaccins innovants. Les souverains ont notamment pu y découvrir la ligne de production du vaccin contre la malaria. En fin de matinée, ils étaient attendus sur la Grand-Place Baudouin Ier à Braine-l'Alleud pour s'offrir un joyeux bain de foule. La dernière visite royale officielle, au contact de la population, dans cette commune brabançonne remonte à 1981. C'était avec le roi Baudouin et la reine Fabiola. Entre-temps, Philippe avait fait une rapide incursion au centre de tri postal, en 2020, afin de marquer son soutien au personnel de la poste terriblement sollicité en cette période de crise sanitaire.

Le Roi et la Reine au centre Fedasil de Rixensart