20.000 masques de la Région et presque 20.000 masques confectionnés par les bénévoles

Parmi les premières communes à s’être organisées pour la confection de masques de protection, on retrouvait Rixensart. La commune en appelait alors à toutes ses couturières ainsi qu’aux dons de matériaux pour se lancer un pari assez fou : en fournir un minimum à chaque citoyen. Six semaines plus tard, ce challenge a été relevé haut la main par les plus de 140 bénévoles mobilisés. Et les derniers kits de protection - qui comprenaient un masque fourni par la Région wallonne et un autre de confection locale – ont pu être acheminés à travers toute la commune.

« C’était la dernière ligne droite ce vendredi, confirme Fred Hautrive, le directeur du département Sport rixensartois, réaffecté pour l’occasion. On doit encore distribué 2.500 masques plus ou moins, mais à un moment, on se retrouvait avec des piles et des piles de kits qui étaient stockées au complexe sportif. Toute l’opération aura été géniale, mais on n’est pas mécontent d’en voir la fin. »

« Chacun a apporté sa pierre à l’édifice, complète Patricia Lebon, la bourgmestre rixensartoise. Chacun à son niveau, avec des couturières chevronnées, d’autres non. Et ça a parfaitement bien tourné ».

Si un énorme merci doit être adressé aux bénévoles en général, une petite mention spéciale est à réserver à Marie-France Jouret, une couturière en herbe qui a réalisé, à elle seule, plus de 800 masques. Chapeau ! 

Mention spéciale également aux nombreux cyclistes qui se sont relayés pour distribuer les masques aux citoyens ainsi que les matières premières pour les couturières.