Le ministre wallon des Infrastructures sportives, Jean-Luc Crucke, a annoncé vendredi avoir demandé l'urgence pour l'analyse du dossier de construction d'un dojo et de locaux administratifs au complexe sportif du Blocry, à Louvain-la-Neuve, en vue d'aboutir dès l'an prochain.

La fédération francophone belge de judo avait rentré un dossier de subvention en 2014 auprès de la région pour la construction d'un dojo - lieu d'enseignement des arts martiaux - et de locaux administratifs au Blocry pour le sport d'élite.

A l'époque, un subside de près de 1,5 million avait été octroyé. Après la faillite de l'entreprise de construction en 2016, le dossier s'était enlisé et le chantier mis à l'arrêt, rappelle le ministre MR dans un communiqué.

En 2019, à la demande de l'administration (Infrasports), un nouveau marché a été sollicité par la fédération.

M. Crucke a rencontré cette semaine Allisson Hollevoet, nouvelle présidente de la fédération. En demandant l'urgence pour l'analyse du dossier, il compte lancer le nouveau marché pour fin septembre et "avoir un dojo opérationnel dès 2021".

"Avec près de 200 clubs et plus de 10.000 licenciés, le judo doit pouvoir disposer de bâtiments, sportifs et administratifs, qui répondent à ses besoins de développement et de soutien aux athlètes, quel que soit leur niveau de pratique", commente-t-il.

La fédération sportive sera propriétaire du bâtiment, où elle pourra développer et programmer l'entrainement de ses élites. Le siège social et administratif sera également basé à Louvain-la-Neuve.