Brabant Une demande de permis pour l’aménagement a été déposée.

Vous avez déjà certainement rongé votre volant en étant bloqué dans les files à rallonge de ce maudit rond-point. Vous savez, celui avec cette planche à voile en acier au milieu, au carrefour entre la N4 et la N25. Ce giratoire où l’on patiente de longues minutes aux heures de pointe, peu importe la direction, pour pouvoir y accéder. Eh bien, ces attentes interminables appartiendront bientôt au passé.

La Sofico a annoncé mercredi avoir déposé une demande de permis auprès de la Région wallonne pour l’aménagement de ce carrefour. Une nouvelle étape franchie donc pour ce projet d’envergure qui doit permettre de fluidifier le trafic dans cette zone noire de notre province. "Au regard des nombreux projets de développement dans les zonings de Mont-Saint-Guibert et sur Louvain-la-Neuve entre l’E411 et la N4, un aménagement conséquent était nécessaire", indique la Sofico dans un communiqué.

La société prévoit de remplacer l’actuel rond-point dit de la "planche à voile" (N4-N25) datant de 1996 par un carrefour dit "en diamant", équipé de feux, qui permettra le croisement et une meilleure intégration des différents flux.

Fluidifier le trafic

Concrètement, il s’agit de construire une double trémie au rond-point N4-N25 créant ainsi un passage sous la N4 afin de connecter la N25 à l’autoroute E411, sans croiser la N4. Et de construire une trémie en sortie de l’autoroute E411 en venant de Bruxelles, permettant d’éviter un croisement des flux afin de fluidifier l’accès à la N25 vers Nivelles.

La Sofico prévoit par ailleurs de réaménager l’échangeur autoroutier ; de réaménager, sécuriser (notamment via le placement de feux) et compléter les liaisons cyclables entre Mont-Saint-Guibert, la N4 et Corroy-le-Grand ; de créer un parking de covoiturage d’environ 130 places ; de réaliser des aménagements paysagers ; de remettre en état le pont existant au-dessus de la E411.

Un chantier de deux ans

L’objectif est de pouvoir démarrer ce chantier, dont la durée est estimée à environ 2 ans, au second semestre 2020. La philosophie sera de maintenir pendant le chantier le même nombre de voies qu’actuellement. Ce chantier est estimé à 11 millions d’euros et sera financé par la Sofico, en collaboration avec le SPW.


D’autres gros chantiers en cours

La Sofico travaille également du côté de Nivelles, Waterloo et Thorembais-Saint-Trond.

Si ce chantier à hauteur de Corroy est certainement l’un des plus importants, il n’est cependant pas le seul en cours qui est géré par la Sofico. Afin de fluidifier le trafic au sein de la Jeune Province, d’autres points noirs sont en travaux.

E411 Thorembais -Saint-Trond

La phase 2 du chantier de réhabilitation du revêtement de l’autoroute E411/A4 entre Louvranges et Thorembais-Saint-Trond. Cette seconde phase du chantier permettra de réaliser l’élargissement de deux giratoires de l’échangeur n° 11 "Gembloux/Jodoigne" et de mettre à deux voies la bretelle de sortie de ce même échangeur en venant de Bruxelles.

R24 : Réfection du ring à Nivelles

Le chantier de réhabilitation du revêtement du ring de Nivelles (R24) se concentrera d’abord sur le giratoire de la N27 chaussée de Mons et sur les abords du giratoire dit "des Pompiers" (N586 - chaussée de Charleroi) jusqu’à la mi-août. Le chantier se terminera par la réfection de la voirie "courante" entre les différents ronds-points de la mi-août à la fin du mois de septembre.

E411/A4 à hauteur de LLN

Le lundi 4 février dernier a débuté la première partie d’un vaste chantier visant à réaliser des aménagements de mobilité conséquents à Louvain-la-Neuve, à proximité des accès et sorties 8A de l’autoroute E411/A4 ainsi que du parking P + R. Ils permettront d’assurer une mobilité optimale en évitant les croisements de flux de circulation dans cette zone, notamment en créant des liaisons directes entre le parking P + R et les grands axes à proximité. Ce chantier d’envergure se découpera en trois parties. L’objectif est de terminer l’ensemble de ce chantier avant la fin de l’année 2020.

R0/N5 à Waterloo

Le 27 août 2018 a débuté un chantier d’aménagement d’un giratoire au carrefour formé par la sortie n° 25 "Genappe" du R0 et la N5 (au lieu-dit de la ferme Mont-Saint-Jean). Ces travaux permettent de créer un giratoire au carrefour formé par la sortie n° 25 du R0 et de la N5, ce qui permettra notamment d’aménager un tourne-à-gauche sécurisé depuis le R0 vers Waterloo, de sécuriser la sortie d’autoroute pour les usagers qui viennent du R0, d’intégrer un cheminement cyclable entre la N5 et le parking du site du Lion et de renouveler l’étanchéité du pont du R0 surplombant la N5.