Chaumont-Gistoux Yessenia Cobut ouvre Joaillier-privé pour des bijoux sur mesure et à l’origine contrôlée.

Une toute nouvelle bijouterie-horlogerie, à Chaumont-Gistoux, voici Joaillier-privé, le rêve de Yessenia Cobut, 28 ans, qui est devenu réalité.

Cette boutique surfe sur un concept totalement unique : elle ne propose que des produits éthiques. De plus, dans cette bijouterie-horlogerie, les clients peuvent créer un bijou unique qui leur correspond à 100 % puisque l’atelier se trouve directement sur place ! "Alors, quand on dit éthique, on ne parle bien entendu pas de l’or ou du diamant, mais bien des pierres. On a aussi veillé à ce que la décoration de la bijouterie (lustre, tabouret…) soit réalisée avec des produits locaux, issus du Brabant wallon", indique la jeune femme qui ne sait pas cacher l’enthousiasme et l’amour du métier !

La démarche est poussée jusqu’aux machines utilisées qui sont respectueuses de l’environnement : par exemple, le chalumeau fonctionne avec de l’eau déminéralisée, elle n’utilise pas d’acide sulfurique, le producteur d’électricité utilise de l’énergie renouvelable

S’offrir un beau bijou en ayant la conscience tranquille ? "Oui, c’est possible de fabriquer de ‘beaux’ bijoux produits de manière responsable. Le relationnel est très important dans la vision que j’ai de mon métier. Chaque bijou est réfléchi, et nous accordons une grande importance au choix des pierres. C’est pourquoi, pour chaque pierre, je m’assure qu’elle soit éthique. Les fournisseurs doivent travailler avec des personnes travaillant dans de bonnes conditions (salaire aux normes, conditions de travail respectées…). Nous refusons également les fournisseurs qui travaillent avec des enfants."

Tout au long du processus d’achat, Yessenia multiplie les échanges, au fil des étapes, pour que le bijou terminé soit conforme à l’attente du client. "Depuis la conception des esquisses, puis du dessin final, avant d’aborder ensuite la création, les goûts et le budget sont pris en compte. Tout est par ailleurs réalisé sur place, dans mon atelier. Pas d’intermédiaire chez Joaillier-privé !"

Autre particularité des lieux, des ateliers sont proposés le dimanche, pour réaliser soi-même son bijou. "Je les assiste tout au long de la réalisation, mais ce sont les personnes qui fabriquent leur propre bijou !"

Yessenia peut par ailleurs compter sur une aide précieuse : son compagnon, Sébastien Lambricht (29 ans), horloger. "Sébastien a créé sa propre marque de montres faites main : Van Bricht".

Saul