Suite à des rumeurs, in BW met les choses au point.

In BW, qui prend en charge la collecte des déchets en Brabant wallon, s’est vu ces derniers temps accusé de ne pas faire le tri entre les déchets organiques et les ordures ménagères, préalablement séparés par la population, qu’elle récolte. L’intercommunale s’en est défendu ce jeudi.

"Depuis mars 2019, une collecte sélective en porte-à-porte des déchets organiques est opérationnelle sur les communes de Lasne, La Hulpe et Court-Saint-Etienne. Les déchets doivent être présentés à la collecte contenus dans des sacs compostables réglementaires", explique in BW par voie de communiqué. "Depuis ce 1er janvier, plusieurs communes supplémentaires se sont lancées dans cette collecte et d’autres suivront le 1er février, le 1er mars et dans les mois suivants."

L’intercommunale tient à rassurer les personnes ayant décidé de participer à ces collectes : "la séparation des déchets est effective et les matières organiques collectées sont bien valorisées dans une installation de biométhanisation."

Plusieurs types de véhicules

Mais d’où vient donc l’idée que tous les déchets sont mélangés ? Il faut savoir que plusieurs types de véhicules sont utilisés, commente in BW. Certains camions comportent deux compartiments, et permettent donc directement d’opérer à la séparation. D’autres ne le sont pas, mais ne récoltent alors que les déchets résiduels, les déchets organiques étant ramassés par un véhicule distinct. D’autres cas peuvent également se présenter, lorsque les sacs de déchets organiques sont stockés entre la cabine et la benne du camion, par exemple. Il est donc tout à fait possible que des habitants aient vu des sacs différents être embarqués en même temps.

Pour autant, in BW affirme n’avoir jamais constaté de mélange. "Si un sac vert pâle de déchets organiques se retrouvait dans les déchets résiduels, c’est que celui-ci était mal trié et fortement contaminé et qu’il a dès lors dû être "déclassé" avec les déchets résiduels", précise le communiqué.