Météo capricieuse pour les 250 ans de l’Empereur.

Le 15 août 1769 à Ajaccio est né Napoléon Bonaparte, futur empereur avec le destin que l’on sait, et l’événement déterminant pour l’Europe que fut sa défaite contre les Alliés, lors de la bataille de Waterloo en juin 1815. Ce week-end, pour les 250 ans de la naissance de ce personnage, le nouveau gestionnaire du champ de bataille, Kléber Rossillon, avait organisé deux jours d’animations.

Des animations diverses

Un bivouac était installé pour les visiteurs : une soixantaine de représentants des troupes des deux camps assuraient des démonstrations et des animations diverses. L’occasion d’apprendre, notamment, comment se fabriquaient les cartouches à l’époque. Rien de bien sorcier, en réalité : une balle ronde, de la poudre noire - 12 grammes dont une partie sert aussi à amorcer le bassinet de l’arme -entassée dans un papier découpé en trapèze puis roulé autour d’un mandrin, un pliage et éventuellement, pour que le montage dure, une protection de cire. Des ateliers étaient consacrés à la vie civile, avec notamment une présentation de la mode de la fin du XVIIIe siècle. "L’idée n’était pas de présenter un bivouac énorme mais quelque chose de convivial pour les visiteurs, indiquait sur place samedi le responsable culturel du site, Antoine Charpagne. On a un petit marché, des démonstrations de monte en amazone, des manœuvres militaires avec des reconstitueurs qui donnent des explications au public…"

Malheureusement, il doit être écrit quelque part que Napoléon n’aura jamais de chance dans les plaines de Waterloo : la météo du week-end n’était pas des plus favorables pour les activités en plein air… "On a eu beaucoup de pluie dimanche matin, ce qui fait que le public est arrivé beaucoup plus tard. Mais nous avons reçu 2 400 personnes sur le week-end, on est assez content."