Malgré les expropriations confirmées, les agriculteurs espèrent toujours.

C’est une nouvelle décision négative qui a été signifiée aux agriculteurs concernés par des expropriations visant à la réalisation du futur contournement de Perwez, voué à relier la sortie d’autoroute (E411) Thorembais-Saint-Trond et le zoning de Perwez.

En effet, la justice de paix vient de confirmer l’expropriation des derniers terrains situés sur le tracé du projet. "Concrètement, cela signifie que la Région wallonne aura la possibilité de tout exproprier, déplore Caroline Jadin, l’une des agricultrices directement visées par ces expropriations. Néanmoins, ce n’est pas la fin du combat car il reste encore une possibilité d’intervenir au niveau politique. On sait que les ministres viennent d’être mis en place mais nous les avons déjà interpellés à ce sujet."

Des solutions existent

Car pour les agriculteurs concernés par ces expropriations, il existe d’autres solutions, moins coûteuses, à ce contournement et qui permettraient aussi de résoudre les problèmes de mobilité dans la région. "Quatre études le prouvent mais certains préfèrent juste lire ce qui les intéresse, continue Caroline Jadin. L’une de celles-ci est de travailler au niveau du rond-point de la ville de Wavre qui réduirait le temps d’attente à seulement 45 secondes, autant le dire, rien du tout !"

D’autres alternatives

Mais ce n’est pas la seule alternative avancée par les agriculteurs. Il y a également l’aménagement de la sortie d’autoroute à hauteur de Thorembais-Saint-Trond. "Les travaux sont d’ailleurs en cours. La nouvelle majorité à Perwez a pris les choses en main et un budget a été libéré. Le bon sens voudrait tout de même d’attendre de voir ce que donnent ces travaux avant de penser à construire une nouvelle route qui coûtera des millions d’euros et qui passera en plein milieu des champs et d’un milieu naturel. En tout cas, on garde espoir que le contournement de Perwez ne se réalisera pas car en plus, l’accord de gouvernement va dans ce sens", conclut Caroline Jadin.

Une action de sensibilisation

Ce samedi, les agriculteurs concernés par ces expropriations ainsi que de nombreux opposants à la réalisation du contournement de Perwez organisent une action de sensibilisation. Celle-ci se tiendra de 10 h à 15 h dans une petite prairie située juste après la sortie d’autoroute Thorembais-Saint-Trond.

Un large public concerné

"Nous souhaitons démontrer que cette problématique ne touche pas uniquement les personnes qui sont expropriées, précise Caroline Jadin, l’une des agricultrices directement touchées par ces expropriations. C’est un sujet bien plus large qui démontre que ce contournement de Perwez ne correspond pas du tout à ce que la société attend aujourd’hui. À nos yeux, c’est une vraie aberration et nous ne sommes pas les seuls à le penser. C’est pour cette raison que nous avons décidé de mettre sur pied une action de sensibilisation ce samedi et tous ceux qui souhaitent nous soutenir sont les bienvenus."