La zone de secours du BW ne veut pas que les hommes du feu soient les oubliés de cette grande distribution.

On en parle tous les jours : le personnel médical manque de masques pour se protéger face aux patients potentiellement porteurs du coronavirus. Des milliers de masques viennent d’arriver en Belgique mais il y en a d’autres, qui sont eux aussi en première ligne pourtant, dont on ne parle jamais dans cette grande distribution de masques, ce sont les pompiers !

Toujours les premiers à arriver sur place pour intervenir, la plupart du temps en ambulance, le stock de masques s’amenuise au fil des jours qui passent si bien que la situation pourrait bien devenir problématique si le ravitaillement n’est pas effectué prochainement. "On ne va pas dire que c’est dramatique car on vient de recevoir 3 500 masques chirurgicaux, même si ce ne sont pas les meilleurs, mais si on n’est pas ravitaillés en masques dans une grosse semaine, ce pourrait être problématique", explique le major Filleul.

Ce que les pompiers ne veulent pas, c’est être les "oubliés" de la future distribution. "Toutes les communications officielles ne parlent jamais des pompiers et des ambulanciers. On se bat pour être reconnus car on est en première ligne et notre message commence à passer. De plus, on a de plus en plus d’interventions liées au Covid-19. Certaines personnes en abusent. Leur médecin traitant leur dit de rester chez eux et pour ceux qui veulent vraiment aller à l’hôpital, ils exagèrent leur situation et font appel aux pompiers."

Du côté des pompiers aussi, l’heure est à l’inquiétude, eux qui sont quotidiennement sur le terrain et "confrontés" au virus. "Je trouve qu’on devrait avoir la possibilité d’intervenir avec le matériel nécessaire pour faire comme si chaque cas était infecté par le coronavirus, explique un pompier brabançon wallon. On manque de masques. On aimerait en mettre un sur le visage de chaque personne qu’on prend en charge, par précaution, mais ce n’est tout simplement pas possible. Sans oublier qu’on ne peut pas garder cette distance d’1 m 50 quand on est dans une ambulance", conclut le pompier.

Comme pour les infirmiers, la situation est délicate pour les pompiers qui ont eux aussi besoin de masques pour leur sécurité.