Laurent Heyvaert (Ecolo) plaide pour ces alternatives.

Ce mardi, l’échevin de la Mobilité de Wavre annonçait l’intention de la Ville de voir arriver des navettes autonomes dans le centre. Le but serait de rejoindre l’hypercentre depuis des parkings en périphérie afin de le désengorger. Une opportunité saisie au bond par Ecolo et son député Laurent Heyvaert, qui voit là une solution… au contournement de Wavre. "Les arguments favorisant le contournement de Wavre vont justement dans le sens de désengorger le centre de Wavre. On peut constater ici que d’autres alternatives existent, explique-t-il. Il semble important que le collège se penche sur d’autres solutions au contournement."

Et d’envoyer un petit message à l’échevin wavrien. "Je suis content que la Ville réfléchisse à des alternatives de mobilité. Je pense que cela va dans le sens de la déclaration de politique régionale. Il faut sortir de solutions datant du siècle dernier et innover. Je pense que si le collège est preneur, des discussions avec la Région sur les alternatives au contournement peuvent avoir lieu."

"Une idée coûteuse"

De son côté, l’échevin de la Mobilité, Paul Brasseur, précise que cette idée de navettes existe depuis longtemps mais qu’elle ne sera pas facile à mettre en œuvre. "C’est une idée parmi d’autres, mais qui sera coûteuse et difficile à mettre en place avant dix ans. La question de l’attractivité est également posée si le parking est trop proche de la destination finale ou si la cadence des navettes est insuffisante. Ou encore si elles se traînent à 10 km/h ou multiplient les arrêts. Tant qu’à faire, il est possible que bon nombre d’automobilistes venant de l’E411 préféreront rester assis dans leur voiture plutôt que d’opter pour une rupture de charge qui sera inévitablement chronophage."

Par contre, il y a un autre projet auquel Paul Brasseur croit vraiment. "C’est de développer les autoroutes vélos le long de l’E411 en lien direct avec le zoning Nord et Louvain-la-Neuve. Et il faudra continuer à investir dans les modes doux, promouvoir la ligne de bus 22 et, j’en suis convaincu, réaliser le contournement Nord afin de désengorger le centre-ville et permettre le déclassement de la N4 en voirie locale dans la traversée de Wavre."