Jeudi dernier, la zone de police Est Brabant wallon, couvrant les communes de Jodoigne, Orp-Jauche, Perwez, Ramillies et Hélécine, communiquait la découverte de quatre cas de coronavirus au sein de son personnel. Les responsables avaient décidé de fermer les antennes décentralisées et de procéder à un testing massif de l'ensemble de son personnel.

Une partie des résultats du testing de vendredi est déjà parvenue et fait état de quatre cas de coronavirus supplémentaires. Parmi ceux-ci, deux cas avérés du variant britannique ont été mis au jour. Le président de la zone de police, en concertation avec la chef de corps et le médecin du travail, a pris la décision de mettre tout le personnel (80 personnes) de la zone en quarantaine jusqu'à la réception complète des résultats du testing de l’ensemble des membres du personnel réalisé ce vendredi. "On constate que le variant britannique est très contagieux et, malgré l’application de mesures préventives strictes, le virus touche aussi les policiers", explique Pier'Ann Bastogne, la chef de corps de la zone de police Est Brabant wallon.

Afin d'isoler correctement les personnes atteintes et d'éviter une propagation plus importante du virus, la décision a été prise de fermer complètement tous les sites décentralisés ainsi que le commissariat principal de Jodoigne dès ce samedi soir jusqu'à mardi prochain, à 8 heures.

Grâce à la solidarité des zones de police Ardennes brabançonnes, Orne-Thyle et Wavre, les missions policières essentielles seront assurées pendant toute cette période avec une présence effective sur le terrain et une réponse adéquate aux appels d'urgence.