Dynamique. Pour ces projets-pilotes, l’AMCV a choisi en Brabant wallon Wavre et LLN, car ces deux villes abritent une structure de gestion centre-ville et avaient déjà des projets dans ce domaine "espace public", explique Pierre Francis, directeur de l’AMCV qui apporte donc son soutien. Pour Wavre, c’est la place Mercier qui sera testée; pour LLN, on se dirigerait vers la place des Wallons, mais le projet doit encore être avalisé par les divers partenaires. Quoi qu’il en soit, le processus se fera en trois phases : en 2011, il s’agira de comprendre les attentes des citoyens, et la façon dont ils utilisent l’espace, en 2012, ce sera au tour des tests en matière d’aménagement. "Mais ce sont des choses très légères : mobilier urbain amovible, revégétalisation, une politique d’animation, comme un jeu de boules Le tout, c’est que les gens puissent reprendre possession de l’espace. La technique de cette gestion vient des USA. Avec cette réappropriation, l’activité autour reprend, les logements sont plus attractifs. L’occupation recrée aussi une attractivité et une dynamique commerciale." En 2013-2014, sont prévues les conclusions et les aménagements permanents. Ceci s’inscrit dans le cadre du projet européen "Lively Cities" et le programme Interreg IV B Europe du Nord-Ouest soutenu par la Région wallonne et le Fonds européen de développement régional. Les idées pourraient ensuite être étendues ailleurs en Wallonie.