Brabant Atenor a déposé la demande de permis, la commune déplore que le promoteur n’ait pas attendu son étude.

Ce mercredi matin, le collège communal de La Hulpe a décidé de relayer une information importante pour l’avenir de la commune : Atenor, le groupe qui porte le faramineux projet immobilier dit des "Berges de l’Argentine" sur le site des anciennes papeteries, a décidé de déposer une demande de permis. "Cette demande sera instruite par les fonctionnaires délégué et technique", révélait ainsi le collège communal sur les réseaux sociaux.

"Cela signifie qu’Atenor souhaite enclencher la procédure nécessaire au lancement de la seconde phase du projet, précise Christophe Dister, le bourgmestre la hulpois. C’est dommage, on aurait préféré qu’ils attendent les résultats des études que l’on avait lancées afin de réviser le plan de secteur. Même si on s’y attendait un peu…"

La commune entend toutefois mener à leur terme les études entreprises et dont les résultats sont attendus d’ici quelques mois. Elles devraient ensuite déboucher sur la constitution d’un Schéma d’orientation local (SOL) qui déterminera de manière plus précise le nombre de logements souhaités, la densité des zones vertes, la mobilité, etc.

"C’est un dossier complexe, rappelle Christophe Dister. Cette deuxième phase prévoit la construction de plus de 200 logements sur l’ancien site Swift. Il mérite qu’on prenne du temps pour s’intéresser à toutes ses composantes."

Une superficie totale d’un peu moins de 4 hectares

Pour rappel, la deuxième phase de ce projet faramineux concerne la construction de 219 pavillons résidentiels répartis sur une surface de 3 000 à 4 000 m2. En outre, 378 places de parkings devraient également voir le jour. À titre de comparaison, ces 219 logements devraient permettre à un peu moins de 700 personnes de venir s’installer à La Hulpe, soit un peu moins de 10 % de la population actuelle.

La première phase, pour laquelle un permis a été délivré en janvier 2017 et dont les travaux sont en cours depuis le mois d’avril 2018 prévoit la rénovation des immeubles historiques situés à front de la rue François Dubois. L’objectif d’Atenor consiste à y aménager 4 000 m2 de bureaux, 4 logements et un parking souterrain.

L’ensemble du site, déserté par Swift en 2013, et racheté par Atenor (basé à La Hulpe) en 2015, comporte une superficie totale d’un peu moins de 4 hectares.