Brabant La nuit de la musique africaine aura lieu… l’après-midi, un samedi.

Après deux éditions particulièrement arrosées qui ont quelque peu refroidi les ardeurs et l’enthousiasme des organisateurs, la 22e édition de la nuit de la musique africaine sera une nouvelle fois au rendez-vous, fin juin, dans le domaine provincial du Bois des Rêves, non plus en soirée, le vendredi, comme c’était le cas jusqu’à présent, mais le samedi… après-midi.

Les festivités ont été déplacées au samedi 27 juin dès 14h et jusqu’à 2h. Ce sont donc douze heures de concerts qui seront proposées aux festivaliers. L’occasion de mettre en avant un plateau varié d’artistes originaires d’Afrique qu’il s’agisse de la RDC, du Bénin, du Sénégal, mais aussi d’Angola, d’Haïti ou encore d’Algérie. L’affiche compte Khaïra Arby : la diva du désert, Batida, la révélation de l’année, Djeli Moussa Conde, Sidi Bemol, ou encore Afrikän Protoköl. Des artistes qui se produiront sur la grande scène.

Une scène qui quitte le cadre vert des abords de l’étang pour l’arrière du parking. Un déménagement qui présente pas mal d’avantages : non seulement les concerts pourront être couverts, mais en plus la logistique de l’événement s’en verra facilitée, de même que l’accueil des artistes, vu la proximité de la scène avec le parking.

Et puisque le parking accueille la grande scène, le village africain, lui, se déplace à deux pas de l’étang. Un village qui fera une nouvelle fois la part belle aux associations actives dans le secteur de la coopération au développement.

Au menu du village le samedi 27 juin, de 14 à 21h : des découvertes culturelles, artistiques et culinaires, mais pas uniquement. Au fil des expositions, rencontres, ateliers,… les organisateurs ont choisi de mettre en avant le thème de la sécurité alimentaire, "un thème très important pour le continent africain", a relevé Isabelle Kibassa-Maliba, députée provinciale.

Ainsi, la Tourkana, une association basée à Wavre proposera une animation sur la thématique de l’accès à l’eau. Le GAC (groupement d’achat en commun) se présentera au travers d’un jeu de Guignol. Un échange-débat sur l’agriculture paysanne sera proposé par l’AMAP, une association entre un agriculteur et des citoyens de LLN, le musée royal de l’Afrique centrale proposera un atelier destiné aux jeunes âgés de 14 à 18 ans sur l’alimentation de base en Afrique, mais aussi sur le prix d’un paquet de café décortiqué. Financité donnera des informations sur les micro-crédits.

Enfin, l’artiste plasticien Guy Wouete qui vit et travaille à Douala (Cameroun) et à Anvers présentera une installation combinant photographies sur bâches et grandes sculptures totémiques baptisée Terre et Visages. Huit jeunes du Centre Fedasil de Rixensart ont d’ailleurs participé à un atelier : ils ont réalisé des portraits à partir de mise en scène de leur visage associés à des aliments d’origine africaine. Un travail qui rentre donc dans la thématique du village et qui sera à découvrir sur place.

Théâtre déambulatoire, contes, fabrication de masques, d’instruments de musique avec des matériaux de récupération et ateliers djembé seront également au rendez-vous du village qui fait aussi la part belle aux artistes. Une seconde scène intimiste accueillera d’ailleurs six artistes : musiciens, danseuse, ou encore DJ. Sans oublier le slam.

Le prix de la nuit africaine

Autre nouveauté de cette édition, c’est le prix de la nuit africaine. Dans le cadre de l’année européenne du développement humain durable, la nuit africaine a retenu trois associations qui portent des projets de co-développement en Afrique (Kira-Ukize, Tudienzele et Yambi Développement). Deux associations seront récompensées sur la grande scène à 21h30, l’une par un jury d’experts, l’autre par le public. Jusqu’au 24 juin, les internautes peuvent en effet choisir l’association qui, à leurs yeux, défend le meilleur projet. Il suffit de voter sur la page Facebook du centre culturel d’Ottignies.

A noter que 5 000 personnes sont attendues au bois des rêves pour voyager dans un continent de musique, de l’Angola aux déserts maliens. Il est donc fortement conseillé à ceux qui habitent à deux pas de venir en vélo. Pro Velo assure la sécurité du parking vélo dès 15h et propose un contrôle technique jusqu’à 18h.