Brabant Voici plus de 30 ans que le risque d’effondrement existe. Feu vert pour le subside.

C’est une nouvelle que l’on n’attendait plus. Pourtant, nombreuses ont été les prières du côté des paroissiens d’Huppaye, pour espérer une issue heureuse. Et surtout une : les travaux de restauration de l’église Saint-Jean-Baptiste de Huppaye vont pouvoir commencer ! La commune de Ramillies a en effet reçu la confirmation d’une subvention de 240 000 euros de la part de la Région wallonne. Voici plusieurs années que l’édifice est fermé, après que le clocher a d’ailleurs été démonté en 2011 !

En fait, c’est depuis 1986 que l’état de l’église Saint-Jean-Baptiste d’Huppaye, plus grande paroisse de la commune de Ramillies (l’une des plus vivantes du doyenné avec près de 140 personnes le dimanche matin) est préoccupant. Les paroissiens et les sympathisants des lieux dénoncent depuis lors des infiltrations, fissures, soucis de stabilité. Une situation qui tournait au cauchemar car le dossier n’a jamais vraiment avancé malgré les doléances, les plaintes, les interpellations et même une pétition de près de 3 000 signatures.

Il pleut à l’intérieur

Pourtant, le risque était présent, et l’immobilisme était d’autant plus incroyable que, juste à côté de cette église baroque classée au patrimoine depuis 1983, on retrouve l’école Saint-Jean-Baptiste. La bonne nouvelle communiquée par la nouvelle majorité Ramillies en Marche/Écolo soulagera les fidèles, qui désespéraient au vu du véritable gâchis à l’intérieur, avec un plafond qui se déchire. Il pleut à l’intérieur, l’humidité abîme l’orgue, les stucs baroques…

Pour rappel, Écolo avait, à plusieurs reprises, relancé, via Daniel Burnotte, le sujet, se demandant comment il était possible de faire traîner un dossier aussi longtemps alors que les conséquences pouvaient être désastreuses. L’entreprise chargée des travaux étant désignée, il n’y a donc plus aucun obstacle pour qu’enfin ce dossier trouve un aboutissement après 30 ans de tergiversations.