Les pelouses autour du lac de Louvain-la-Neuve étaient noires de monde ce mardi soir. La météo clémente de ces derniers jours a drainé des centaines d'étudiants dès le début de l'après-midi. S'il y en avait environ 500 vers 16h, ils étaient quelque 1.500 à 19 heures, estime la police locale. Suite à plusieurs bagarres et à la consommation d'alcool difficile à contrôler, la police a décidé d'évacuer le lac peu après 20 heures, à le renfort de zones voisines.

"Le nombre de personnes n'est pas problématique en soi, les lieux sont vastes et il y a de la place pour accueillir du monde. Mais ce qui pose problème, c'est la consommation d'alcool qui est pourtant interdite partout en Brabant wallon suite à un arrêté du gouverneur, explique le chef de corps de la zone de police Ottignies-Louvain-la-Neuve Maurice Levêque. Cette consommation d'alcool accentue les attroupements et les rapprochements entre les jeunes qui en oublient les mesures sanitaires en vigueur."

L'évacuation s'est déroulée sans opposition, à l'exception d'un étudiant qui s'est vu arrêté administrativement. Une vingtaine de P.-V. ont toutefois été dressés pour infractions aux mesures sanitaires. Les fêtards ont poursuivi la soirée dans des kots et dans la rue, ce qui a nécessité pas mal d'interventions policières.

Avec la météo printanière prévue encore ce mercredi, la police prévoit de renforcer ses effectifs, avec des hommes de la police fédérale, afin d'éviter les débordements de la veille. "Aujourd'hui, on va être plus présent sur le lac et les forces de police seront présentes plus tôt pour intercepter plus vite les jeunes qui arrivent avec des bacs de bière", annonce le chef de corps.