Benoit Malevé et son épouse Rose-Marie Temperville ne bénéficient pas du même soutien PS.

Gros malaise à Incourt où les habitants ont reçu, comme un peu partout en Brabant wallon, un tract électoral émanant du MR au sujet de la liste provinciale. Logique, sauf que, sur le bas du document, on peut clairement voir la présence du bourgmestre Léon Walry et même une mention de soutien à son égard…

© DR

Rien d’anormal ? Si, un peu quand même puisque Léon Walry est… PS ! Ce dernier y va lui aussi de son soutien en indiquant "avoir pu apprécier l’efficacité du travail de la majorité MR-PS ainsi que la collaboration que nous entretenons avec le Brabant wallon. En privilégiant la poursuite de ce partenariat, notamment au sein du conseil 27+1, nous pouvons non seulement continuer à développer les projets spécifiques pour Incourt, mais également échanger, en intelligente coopération, les idées et les réflexions avec l’ensemble des communes du Brabant wallon."

Outre la particularité de ce soutien inédit, une autre polémique s’installe. Si le MR soutient outre le bourgmestre Léon Walry, son échevin incourtois Joseph Tordoir, on ne retrouve aucun soutien du PS pour la candidate PS d’Incourt, Rose-Marie Malevé-Temperville, qui n’est autre que l’épouse de Benoit Malevé, lui aussi échevin incourtois PS, qui pourrait "menacer" le poste de bourgmestre convoité une nouvelle fois par Léon Walry !

Nous avons tenté de joindre ce dernier en vain, mais via Facebook, l’homme a publié : "Soyons simples : 1. À Incourt le PS, le MR et le CDH veulent que je reste le bourgmestre. 2. Dans son tract provincial, le MR et Mathieu Michel me soutiennent comme candidat bourgmestre d’Incourt. 3. À la province, je défends le bilan de la majorité MR/PS pour l’excellent travail réalisé conjointement et personnellement, je voterai pour des candidats de la liste PS ! 4. Je reste fidèle à mes convictions et je mourrai avec toutes les valeurs que j’ai toujours défendues. Où est donc le problème ? J’ai été loyal toute ma vie ; personnellement, je continue à l’être. ‘On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux.’"

Du côté de Benoit Malevé, on se contente là aussi d’une publication posée et non polémique sur les réseaux sociaux : "Voici mon avis sur la question, puisqu’on me le demande… Personnellement, je soutiens la campagne provinciale et les candidats provinciaux du PS et bien évidemment celle de Rose-Marie Temperville, 5e candidate. Pour Incourt, restons tous bien calmes et expliquons-nous sur l’essentiel : un programme, un dynamisme, une envie et une disponibilité pour Incourt et ses habitants ! C’est là l’essentiel et ce que les habitants attendent, je crois… Le reste, c’est tout ce que je n’aime VRAIMENT pas en politique… Je ne crois pas que ce soit au MR de dire pour qui voter à Incourt… hormis bien sûr pour ses propres candidats… Mais les Incourtois sont assez grands pour décider d’eux-mêmes :-) Et je soutiens la liste EPI dans son ensemble et non en fonction de couleurs politiques… ! Nous avons une liste multipartis et c’est dommage que les partis évacués par la porte rentrent finalement par la fenêtre… Mais ce n’est pas un drame non plus."