Brabant Retour sur une visite royale à la fois très classique mais aussi détendue.

Le gouverneur du Brabant wallon, Gilles Mahieu, n’était pas peu fier à l’issue de la visite en trois étapes effectuée mardi dans sa province par le roi Philippe et la reine Mathilde.

D’abord parce que le couple royal s’y était sans doute fait rare, ces derniers temps, même si… la récente visite d’État du président Macron est bel et bien passée par le Roman Païs en leur présence à la fois dans l’ouest (Ittre) et au centre (Louvain-la-Neuve). Ici, le cap fut résolument mis sur l’est de la Jeune province qui, s’il reste très attaché aux valeurs rurales traditionnelles, ne s’en ouvre pas moins et de plus en plus aux innovations dans tous les domaines. Ainsi, la visite royale avait démarré dans les locaux de la société informatique Odoo à Ramillies. Ce n’est pas rien de pouvoir présenter au chef de l’État une jeune entreprise qui occupe 580 personnes mais qui est également présente dans 130 pays…

Signe que le Roi et la Reine ont apprécié : ils n’ont pas hésité à prendre quelques libertés avec l’horaire, généralement très minuté, pour s’informer plus avant notamment sur la réalisation d’un site web. À noter que ce fut aussi un fameux baptême du feu pour le frais émoulu maïeur Jean-Jacques Mathy qui ne pouvait rêver d’une meilleure entrée en matière… Même s’il a dû emprunter une écharpe tricolore car il n’avait pas encore reçu la sienne !

Du producteur au consommateur

La visite royale passa ensuite par l’entité d’Incourt. Précisément par le Verger de la Chise, une ferme pilotée avec beaucoup de dynamisme par Pierre Lebrun et Martine Berger, qui y travaillent avec leurs enfants. Une belle immersion pour le couple royal dans l’univers de la vente directe au consommateur qui montre que le monde de l’agriculture n’hésite pas à innover et à se renouveler. On ignore si une voiture du Palais viendra bientôt y faire déposer les pommes des domaines royaux pour les presser, à l’instar de ce que font nombre de Brabançons wallons, mais la dégustation du nouveau jus de pomme pétillant laissera de bons souvenirs au souverain et à son épouse.

Des rencontres privilégiées avant de rejoindre Jodoigne pour un plus classique bain de foule et des rencontres avec plusieurs personnalités locales.Christian Laporte