Un couple et leur fille majeure seront cités à comparaître fin janvier 2021 devant le tribunal correctionnel du Brabant wallon pour rébellion en bande, coups à policiers et infraction relative au couvre-feu.

Vendredi dernier, quand les parents sont rentrés vers 22 heures, leurs trois enfants faisaient la fête avec quelques copains, ce qui n’est pas autorisé par les règles anti-Covid (un invité maximum). Suite à la dénonciation d’une voisine, les policiers de la zone de la Mazerine et leurs collègues de Waterloo sont intervenus vers 23 h 30 dans cette habitation située à la limite de Lasne (Ohain) et de Waterloo - un contrôle domiciliaire opéré en accord avec le parquet brabançon. Le propriétaire s’est rebellé, tout comme sa conjointe et leurs enfants, selon le parquet. Des coups ont été portés aux policiers, qui ont été blessés (sans se trouver en incapacité de travail). La mère de famille souffre d’une fracture du nez.

La famille dénonce un usage démesuré de la force par les policiers. "Les cow-boys de Waterloo ont voulu rentrer chez nous sans mandat, ce que j’ai refusé. En l’espace d’une demi-heure, nous avions plus d’une quinzaine de policiers qui encerclaient notre maison, dont deux combis avec des chiens !" indique Valérie, la maman, sur sa page Facebook. "Lorsqu’ils sont rentrés […] sans nous présenter aucun papier, j’ai pris mon téléphone et ai filmé la scène tant la situation était disproportionnée pour trois ados." La suite se trouve sur la vidéo qui tourne sur les réseaux sociaux, poursuit la maman.

L’enquête doit être complétée par les témoignages des personnes présentes au moment des faits afin de permettre au juge de disposer de toutes les versions, a indiqué à Belga Marc Rézette, le procureur du Roi du Brabant wallon.