Lorsque les petites affiches jaunes ont fait leur apparition à proximité du centre sportif de Virginal, une vague de contestation a vu le jour. En cause : un projet qui propose la création de quelques logements, l’arrivée d’une pharmacie mais surtout, l’implantation d’une nouvelle enseigne de type Spar.

Polémique autour du projet

Une potentielle arrivée qui a rapidement suscité la polémique entre les opposants au projet et ceux qui, au contraire, pensaient que c’était une bonne idée. Et si sur les réseaux sociaux, les avis étaient plutôt partagés, l’enquête publique ne laisse pas de place au doute : les Ittrois ne veulent pas de l’arrivée d’un Spar à cet endroit. "Nous n’avons reçu que des réponses négatives, précise Christian Fayt, le bourgmestre ittrois. Au total, il y en a 355, ce qui est énorme pour un village comme Ittre." Au niveau de la répartition, on retrouve 238 courriers négatifs venant d’habitants de Virginal, 28 d’Ittre, 4 de Haut-Ittre et 85 venant de personnes extérieures à Ittre, soit tout de même près d’un tiers des réponses négatives.

Pas de décision officielle

Cette vague de protestation entraînera-t-elle un refus du projet ? Pour le moment, ce n’est pas encore le cas. "Au niveau communal, nous avons renvoyé le dossier auprès de la direction des implantations commerciales qui récolte les avis de tout le monde. Ensuite, ce dossier reviendra chez nous et quand nous aurons analysé tous les avis, nous prendrons une décision." Pour le moment, le collège communal ne se prononce donc pas encore officiellement pour ou contre ce projet.

Analyser les arguments

"Nous voulons d’abord avoir l’avis de tout le monde avant de prendre une décision dans l’un ou l’autre sens car il y a des arguments qui ont été avancés qu’il faut analyser." Ces remarques, elles traitent principalement des problèmes de mobilité liés à l’arrivée de ce genre de commerce. "Il existe aussi des problèmes liés à la zone agricole et à la ligne haute tension. De plus, l’idée est également de voir comment les petits commerces pourraient survivre à l’arrivée d’une enseigne comme Spar sans oublier qu’il s’agira d’une clientèle de passage", conclut Christian Fayt.

Dossier en attente

Le dossier est donc, pour le moment, en attente et d’ici un mois ou deux, les autorités communales devraient être en possession de tous les éléments pour prendre une décision dans ce projet qui anime toutes les discussions à Ittre.