Suite à un audit mettant en évidence des éléments problématiques dans la gestion financière de la commune, les autorités communales de Perwez ont décidé de porter plainte avec constitution de partie civile contre l'ancien directeur financier et contre X pour détournements de fonds, faux et usage de faux en écriture mais aussi pour vol simple ou vol d’usage.

Bourgmestre de Perwez durant dix-huit ans (et empêché entre 2004 et 2018 vu ses différents mandats au niveau wallon), et donc au moment des faits, André Antoine est tombé des nues en apprenant la nouvelle. "Je suis stupéfait car nous étions dans une relation de confiance avec l’administration et le directeur financier. Nous n’avons d’ailleurs jamais connu de problème financier et la confiance primait. Nous n’avons jamais eu le moindre indice interne ou externe nous permettant de considérer qu’il avait caché certaines recettes."

Quant à l’action en justice introduite par la nouvelle majorité en place depuis les dernières élections, l’humaniste la soutient "des deux mains". "Je comprends parfaitement la démarche de la commune et il faut que la lumière soit faite le plus rapidement possible sur cette affaire, enchaîne André Antoine. S’il est reconnu coupable, il faut qu’il rembourse tout ce qu’il doit à la commune. Mais je dois bien avouer que c’est une très grande déception pour nous de voir quelqu’un qui aurait agi de manière aussi sournoise alors qu’on lui avait accordé notre confiance."

L’ancien bourgmestre de Perwez confirme également que l’ensemble du collège qui était en place à l’époque se dit prêt à collaborer afin que la vérité soit faite le plus rapidement possible dans cette affaire de détournement de fonds. "Je tiens à saluer la correction de Jordan Godfriaux et il a tout à fait raison d’introduire une plainte pour obtenir toutes les réponses dans cette affaire", conclut André Antoine.