Proximus annonce le déploiement à Louvain-la-Neuve et provoque l’indignation.

Ce mardi, Proximus a annoncé le déploiement de la technologie 5G, qui doit booster la vitesse de transmission des données pour les GSM compatibles, dans trente communes belges. L’info a peut-être ravi les fans de nouvelles technologies mais du côté de la ville d’Ottignies, on a bondi en découvrant que Louvain-la-Neuve se trouvait dans les zones retenues par l’opérateur téléphonique.

On se rappellera en effet que la Ville est très méfiante à propos de l’implantation de nouvelles antennes GSM, qu’elle est d’ailleurs en recours contre le permis octroyé pour un planter pylône à Limelette, et qu’elle ne compte pas dévier de cette ligne à l’heure où une nouvelle enquête publique est annoncée pour une antenne à proximité du futur quartier Athéna.

Alors la 5 G, sans concertation préalable avec les autorités et la population…

« On a appris ça avec stupeur, indique l’échevin de l’environnement, Philippe Delvaux. Nous n’avions pas du tout été informés par Proximus, et nous sommes donc à la fois très étonnés et scandalisés. Certains citoyens avaient demandé qu’on se déclare ‘commune hors 5G’. Nous ne l’avons pas fait mais nous demandons qu’on nous laisse le temps d’analyser et de comprendre. De nous interroger aussi, avec la population, pour voir si cela correspond au mode de vie que nous voulons… »

Se pose également la question des effets des ondes. On sait que les informations en la matière sont contradictoires, certains s’écharpent et la ville avait prévu une conférence sur le sujet à la fin du mois de juin. A ce stade, le collège, clairement, ne veut pas de ce déploiement annoncé de la 5G sur une partie du territoire communal. En tout cas pas tant que cela ne sera pas concerté, et qu’aucune analyse ne sera présentée pour démontrer l’innocuité de cette technologie.

Cette position a été confirmée mardi après-midi dans un communiqué de presse, où le collège s’interroge au passage sur le non-déploiement en région bruxelloise, en raison des normes d’émission moins élevées qu’ailleurs dans le pays. « Qui a donné l’autorisation pour le déploiement sur ces 30 communes ? Sur quelle bases réglementaires ? », demande le collège communal ottintois.

À Wavre, on se dit aussi scandalisé

C’est avec étonnement que les élus de la Ville de Wavre, à l’instar de leurs collègues d’Ottignies-Louvain-la-Neuve, ont découvert ce mardi l’ambition de Proximus d’installer la 5G light dans 30 communes de Belgique dès ce mercredi, dont la Cité du Maca.

Je n’ai nullement été informée des intentions de Proximus, déclare dans un communiqué la bourgmestre Françoise Pigeolet. Je suis totalement scandalisée d’être mise devant le fait accompli, sans aucune concertation, a fortiori durant cette période où nous concentrons toutes nos énergies à assurer la sécurité et la santé de nos concitoyens.”

Les autorités communales demandent à Proximus de prendre contact avec elles pour envisager le déploiement de tells technologies à Wavre.