La commune de Waterloo a décidé de participer à la relance économique des commerces locaux en apportant des fonds aux secteurs de l’Horeca et des métiers de contact. Selon la bourgmestre Florence Reuter, il est important de soutenir les commerces locaux en plus des aides financières qui leur sont apportées par le gouvernement. L’an dernier, suite au premier confinement, la commune avait lancé son premier plan de relance local économique en dégageant un budget de 650 000 euros. "Vu la longueur de la crise, il faut lancer un message d’optimisme aux commerçants. On a décidé de dégager un budget de 1,3 million d'euros, le double de l’an dernier, pour les soutenir", annonce la bourgmestre. Elle ajoute que cet argent provient du fonds de réserve de la commune.

Concrètement, la commune a décidé de soutenir les commerçants de différents secteurs hors alimentaire. "On veut diviser de moitié les taxes déchets pour les indépendants, les commerces de proximité et les professions libérales", explique la bourgmestre. La commune va également soutenir l’Horeca et les secteurs sportifs et culturels via des primes de 1000 euros pour investir dans du matériel de sécurité (plexiglas, gel) et de 500 euros pour les métiers de contact. Elle permettra au secteur de l’Horeca d’investir dans du matériel de terrasse à hauteur de 1000 euros par établissement. « Nous voulons aussi aider ceux qui n’ont pas d’emplacement de terrasse en leur fournissant des endroits qui appartiennent au domaine public", ajoute la bourgmestre.

Le système de bons d’achats, pareil à l’an dernier, sera aussi remis en route. "La commune offre 15 000 bons d’achats de 20 euros", explique Brian Grillmaier. À l’achat de 100 euros, en une ou plusieurs fois, le consommateur ira donner ses tickets collectés à la commune et recevra 20 euros de bons d’achat. "La cerise sur le gâteau, c’est que ces consommateurs participeront automatiquement à une grande tombola pour gagner de nombreux lots", explique la bourgmestre. L'échevin du commerce glisse que le plus gros lot sera une voiture électrique, suivi d’un vélo électrique.

Florence Reuter annonce que la commune engagera bientôt un manager de centre-ville pour créer un lien entre les consommateurs, les commerçants et les autorités locales. Celui-ci sera aussi engagé pour être le contact privilégié des commerçants. Son rôle sera de développer une vision globale, de résoudre des problématiques aussi diverses que la gestion du parking, la diversification des enseignes commerciales, la qualité de l'aménagement urbain ou encore l'intégration du tourisme et de la culture dans la vie de la Commune.

L’ensemble de ces actions sera opérationnel début juin, le temps de tout finaliser. Les consommateurs peuvent déjà commencer à collecter leurs tickets suite à leurs achats dans les commerces locaux.