Brabant

Une crèche, on en parle depuis longtemps à Hélécine." Rudi Cloots (UC), le bourgmestre, ne le cache pas : l’idée n’est pas neuve. La majorité précédente avait déjà l’intention d’augmenter l’offre d’accueil de la petite enfance. A l’époque, on parlait d’un partenariat avec la Province via les anciens bâtiments de la Bascule, à Opheylissem. "Une idée abandonnée, explique le maïeur. Notre ambition était de localiser la crèche à Linsmeau, afin de répartir nos infrastructures dans les trois villages." La conclusion a vite été de récupérer l’actuelle cure. Avec deux problèmes : l’édifice était surdimensionné et il fallait reloger le curé. Puis voilà qu’un promoteur veut lotir un terrain situé en bordure de la chaussée de Hannut

L’embêtant, c’est que la commune est propriétaire d’un lopin de terre tout au fond et nécessite donc un accès routier. "Notre décision a été de ne pas vendre, explique Rudi Cloots. Au contraire, dans le cadre du Plan Logement, nous avons décidé de mettre une partie de nos terres à la disposition de l’IPB (pour six maisons moyennes et un immeuble à appartements sociaux) et de garder une parcelle pour construire une crèche."

Niveau financement, sur les 800 000 € que coûtera le projet, seuls 300 000 € seront à sa charge, grâce à la Région wallonne qui, via l’appel au financement alternatif, a retenu le dossier de Hélécine et a promis de verser 500 000 €. Sans compter l’ONE qui a accordé 18 places d’accueil dans le cadre du Plan Cigogne II. Reste désormais à attendre que la partie privée (une vingtaine d’habitations) se mette en route.

"Nous dépendons du promoteur, précise Rudi Cloots. Nous n’aurons pas de permis d’urbanisme tant que les permis de voiries n’auront pas été accordés. Et pour ceux-ci, il faut le permis de lotir. Selon moi, ce sera pour cette année. Avec une construction en 2010. Car c’est un tout gros dossier. On n’en fait pas deux comme ça durant une législature."