Cela fait maintenant trois ans que le calendrier des travaux de rénovation de la gare d’Ottignies a été présenté publiquement. Sur place, rien n’a vraiment avancé, à part la pose d’une nouvelle passerelle en 2019, et la deuxième gare la plus fréquentée de Wallonie avec ses 21 000 passagers n’est toujours pas des plus accueillantes. Mais cela pourrait bientôt changer.

Lors d’une séance en commission parlementaire la semaine dernière, le député fédéral Ecolo Simon Moutquin a demandé l’état d’avancement de ce projet au vice-Premier ministre et ministre de la Mobilité, Georges Gilkinet (Ecolo). Selon le ministre, la date de fin des travaux de rénovation et de reconstruction de la gare ottintoise est prévue pour 2025.

Le député fédéral s’est montré particulièrement interpellé par l’état actuel de la gare d’Ottignies, mentionnant les divers travaux, rafistolages et son état de délabrement permanent, impactant la mobilité et le confort des voyageurs. "La gare est complètement encombrée et les quais sont obsolètes", a-t-il déploré.

Le ministre de la Mobilité lui a répondu que le projet de reconstruction de la gare d’Ottignies reste prioritaire. "C’est un projet ambitieux ayant pour but de rénover l’ensemble du site, y compris les parkings, les parkings de vélos, le passage à niveau et la gare des bus", explique-t-il. La demande de permis de l’ensemble de ces rénovations sera déposée dans le courant de cette année. Et le ministre d’ajouter que cette rénovation se fera en lien avec la finalisation des travaux du RER.

Plus de trains vers Bruxelles

L’objectif de ces travaux de grande envergure est de rendre la gare d’Ottignies plus confortable pour ses voyageurs, en insistant sur un meilleur accueil et une accessibilité plus grande.

Ce plan prévoit aussi d’augmenter l’offre des trains entre Ottignies et Louvain-la-Neuve, ainsi que vers Bruxelles. Une rencontre est programmée entre la SNCB et la bourgmestre d’Ottignies-Louvain-la-Neuve pour que les objectifs soient mis en commun entre Infrabel et la Ville.