Une base programmatique qui va bien au-delà de la question des parkings de Louvain-la-Neuve, une nouvelle salve de candidats et une inscription visible dans l'environnement néolouvaniste par une affiche souhaitant de «bonnes vacances».

A lire cette énumération de projets, force est de constater que la liste LLN ne s'apprête vraiment pas à se dissoudre! Pour Jacky Reginster et ses amis, c'est, sans doute, la meilleure réaction aux rumeurs persistantes, développées, il est vrai, dans les états-majors adverses, selon lesquelles, la liste n'irait pas au combat électoral mais que certains de ses candidats pourraient se retrouver chez les... MRIC dont la liste est pourtant achevée.

Être son propre moteur

Le programme global de la liste LLN sera présenté en septembre mais on peut d'ores et déjà préciser que celui-ci porte sur tous les aspects du développement local. Dans la cité universitaire mais aussi sur l'ensemble de la ville. Ainsi, la liste demande d'urgence une solution pour les problèmes de mobilité au sein de la gare d'Ottignies avec «ses escaliers d'un autre âge»...

Sur Louvain-la-Neuve, les idées ne manquent pas mais la ville devrait davantage s'investir. «Nous avons l'impression que la Ville subit les événements plutôt que d'en être le moteur et c'est cela qu'il faut changer» expliquent Reginster et les siens. «En d'autres termes, la Ville doit devenir un acteur à part entière dans ce qui se fait à Louvain-la-Neuve».

«LLN» a aussi tenu à démentir l'idée qu'elle ne parvenait pas à boucler sa liste. Six nouveaux candidats sont en effet venus s'ajouter aux 8 déjà désignés.

Un constat: ils reflètent bien la diversité néolouvaniste. On y trouve ainsi Kristina Swalens qui connaît particulièrement bien la ville depuis ses quasi-débuts: elle est installée sur place depuis 29 ans et travaille depuis 1978 au service d'inscription de l'UCL. Autre habitante de longue date: Michelle Gérard, une infirmière indépendante à domicile qui vit sur le site depuis 21 ans. Didier Rousseau, de son côté offre la particularité d'être maître-nageur et actif dans l'immobilier. Un éclectisme que partage aussi Martine Charlier active dans différents conseils de la ville. A côté de Francis Duqué, photographe bien connu à LLN figurera enfin François Mertens, un tout jeune candidat puisqu'il termine une année de sciences fortes à l'athénée Paul Delvaux, sur son site de Lauzelle. Un candidat aussi qui connaît bien la vie associative des jeunes puisqu'il joue au Rugby Ottignies Club, est impliqué dans le scoutisme local et fait partie d'une nouvelle association s'adressant aux jeunes...

«LLN» met aussi le grand braquet pour être plus visible: outre l'affiche invitant les Néolouvanistes à passer un bon été, la liste dispose d'une permanence au 5, rue de la Gare où l'on pourra rencontrer des candidats le mardi de 10 à 12 h, le mercredi, de 16 à 19 h et, enfin, le samedi, de 10 à 12 h.

Web www.listeLLN. be

© La Libre Belgique 2006