Elles ont l'air malin, les pythonisses ottintoises qui, jusqu'il y a peu, vaticinaient que la liste citoyenne Louvain-la-Neuve ne serait pas complète. Samedi, Jacky Reginster et Yves van Steenberghe ont démenti ces oiseaux de mauvais augure en présentant 29 candidats et en affirmant qu'ils peuvent espérer 4 à 5 élus. Symbolique: tous les candidats présents étaient de jaune vêtus. Nullement en l'occurrence, la parure des... cocus mais «celle du soleil, du réchauffement». Il est vrai que si le pronostic se confirmait, cela pourrait chauffer le soir des élections...

Méthode Coué ou optimisme exacerbé, toujours est-il que l'atypique (parce que citoyenne et non partisane) liste LLN a la foi qui soulève les montagnes. Depuis son départ en campagne, elle a eu beaucoup de soutiens à LLN - ce dont attesta une très remarquée présence d'affiches jaunes pendant les vacances - mais voilà qu'elle reçoit des messages de citoyens d'autres parties de l'entité, estimant eux aussi que leurs quartiers sont négligés par les autorités communales. En d'autres termes, le message est passé: les habitants ont compris que la liste LLN n'était pas séparatiste mais qu'elle portait le message qu'il était temps de mieux tenir compte des aspirations des habitants, ballottés entre les intérêts de l'administration communale, de l'UCL et des promoteurs. «On en est loin», a constaté Jacky Reginster, exemples à l'appui: «Dans le piétonnier néolouvaniste, il n'y a pas de panneaux d'affichage électoral mais il y a pire: la Ville a lancé une enquête d'urbanisme sur l'implantation du musée Hergé mais organise une réunion d'information, le soir de la clôture de l'enquête». Pour LLN, les lacunes néolouvanistes sont aussi ottintoises, limelettoises ou cérousiennes: «La pagaille des travaux actuels au centre d'Ottignies rappelle le chaos de la construction de l'Esplanade: un manager des travaux s'impose...»

Le programme de LLN peut être transposé tel quel aux autres parties de l'entité: il faut décentraliser les services et vraiment gérer les problèmes au quotidien. Et quand LLN demande l'instauration de navettes entre tous les quartiers de la ville, c'est parce que les candidats se sentent solidaires de tous ceux-ci: «S'il est difficile d'aller à Louvain-la-Neuve, les Néolouvanistes accèdent tout aussi mal aux autres entités».

Venons-en à la liste: elle est représentative de Louvain-la-Neuve, cela va sans dire mais y figurent aussi deux candidat(e)s d'Ottignies et un représentant de Limelette et de Céroux-Mousty. Elle illustre aussi l'évolution de la cité néolouvaniste avec tant des pionniers que des habitants de fraîche date; enfin, la grande diversité sociologique de la ville y est présente, jusqu'à comprendre des commerçants de l'Esplanade. Et comme pour montrer qu'ils ont déjà le souci de l'après-élection, les candidats de LLN ont testé dans le piétonnier le «Glutton», sorte de tapir électrique réalisé à Wierde qui avale littéralement toutes les saletés qui jonchent les rues. Assez étonnamment, moult communes de la région en sont dotés mais Ottignies ferait de la résistance... Précision: avant même d'affronter l'électeur, la liste a fait l'objet d'une étude en sciences po à... la KUL!

La liste: 1. Jacky Reginster; 2.Martine Kapita-Kamba-N'Soko; 3.Walter Léonard; 4.Paule Champion-Azorne; 5.Christine Calapristi; 6.Cédric Jacquet; 7.Marie-Jeanne Deserrano-Delvenne; 8.François Mertens; 9.Francis Duqué; 10.Tirzah Moreno Figueroa; 11.Maurice Champagne; 12.Catherine Baveye; 13.Dominique Delvaux; 14.Adeline De Coster; 15.Fatima Attanjaoui-Oukach; 16.Elsa Rodriguez-Lopez; 17.Geoffrey Chaudoir; 18. Claudine Cornet-François; 19.François Biral; 20. Claudine Till; 21.Daniel Demedts; 22. Brigitte Hicorne-Marique; 23. Sébastien Bernard; 24.Didier Rousseau; 25. Martine Charlier; 26. Michelle Gérard; 27.Kristina Swaelens; 28. Bernard Labarre; 29. Yves van Steenberghe.

© La Libre Belgique 2006