Des étudiants de troisième année de la Haute Ecole Robert Schuman de Libramont ont rédigé le "Guide 2016 du tourisme durable en Wallonie". Ce livre regroupe des hébergements, des lieux, des activités, des restaurateurs qui pratiquent le tourisme durable. Et parmi toutes ces adresses, sept lieux y sont répertoriés en Brabant wallon dont notamment l’abbaye de Villers, les domaines Solvay et de Nysdam à La Hulpe, mais aussi le manoir de Thorembais.

Seulement sept références pour la Jeune Province, ça peut paraître peu mais tout s’explique ! Ce guide n’en est qu’à sa première édition et les étudiants n’ont pu visiter tous les lieux wallons. "Il faut également convaincre les personnes plus traditionnelles de participer à ce développement durable , explique Hadelin de Beer de Laer, conseiller communal à Ottignies/Louvain-la-Neuve et enseignant à la Haute Ecole Robert Schuman . Les acteurs du tourisme doivent se rendre compte que ce n’est pas si difficile de se lancer dans le durable. Ça peut même être profitable au niveau économique, soit parce que l’on consomme moins de ressources, soit parce que ça va attirer une clientèle à la recherche de ce type de prestations."

L’Abbaye très impliquée

L’Abbaye de Villers-la-Ville s’est investie dans le tourisme durable depuis de nombreuses années. Arbres à insectes, roue hydraulique pour produire de l’électricité et économie d’énergie, les responsables ont mis l’accent sur le durable et l’économique. "Nous vendons par exemple des produits du terroir dont notamment un jus de pommes produit par des personnes handicapées du domaine de Chastre. Ce sont des produits naturels et en même temps, il y a du profit pour l’abbaye" , raconte Patrick Fautré, directeur de l’abbaye de Villers.

Des formations seront bientôt organisées à Wavre à destination de tous les acteurs du secteur qui veulent se lancer dans le tourisme durable. Cet enseignement servira également à établir une cohérence et une action commune en Brabant wallon afin d’attirer les touristes.