Certaines communes ont appris ce lundi que le guichet de la gare située sur leur territoire allait fermer, sur décision de la SNCB. Ce ne sera pas le cas à Nivelles, mais la société a écrit au bourgmestre Pierre Huart pour l’informer d’un léger changement dans les heures d’ouverture. Il a été constaté que le dimanche après-midi était un moment spécialement creux pour les transactions en gare aclote. Dès lors, au lieu de rester ouvert jusqu’à 20 h, le guichet fermera à 14 h 15.

L’offre de trains, elle, n’est pas modifiée et la salle d’attente restera ouverte aux horaires habituels. Le maïeur aclot ne voit pas là matière à s’inquiéter : pour lui, vu l’évolution vers la digitalisation et l’utilisation de bornes par les voyageurs, cette fermeture du dimanche après-midi s’inscrit dans une tendance assez logique.

En revanche, Pierre Huart a répondu à la SNCB pour défendre la gare actuelle, à l’heure où les travaux sont en cours pour faire sortir de terre un nouveau "bâtiment voyageurs" juste à côté du nouveau parking souterrain. Le bourgmestre de Nivelles a vu que ce week-end, la SNCB avait démoli la gare de Waterloo, après avoir mis en service la nouvelle en décembre.

Il veut éviter ce scénario en terre aclote, avant que des crédits soient éventuellement prévus pour une démolition. Pour Pierre Huart, la gare est un bâtiment avec un certain cachet, et il convient de la préserver pour lui trouver par la suite une autre affectation, qu’elle soit publique ou privée.