La police a ordonné la fermeture directe et le gérant s'est exécuté sans broncher.


Ce samedi matin, la police de la zone Nivelles-Genappe est intervenue au Brico de Nivelles (et non de Genappe comme ce qu'avait annoncé par erreur des sources policières). Et pour cause: l'enseigne était ouverte alors que l'arrêté du gouvernement stipule très clairement que mis à part les pharmacies et les magasins alimentaires, tout autre magasin doit être fermé. "Nous sommes intervenus très tôt, je dirais vers 9h, confie le commissaire Neyman. Nous avons signifié au gérant qu'il devait fermer et il s'est exécuté directement."

Simple oubli ou tentative d'ouvrir malgré les mesures gouvernementales? Il n'y a pas lieu de faire un procès d'intention mais il semble tout de même étonnant qu'on ne puisse pas être au courant de ces directives. "Le gérant ne risque rien pour cette fois-ci." Pas sûr que la réponse soit la même en cas de récidive.

Plus tôt dans la matinée, une patrouille est également passée sur le marché local car un fleuriste était en train de s'y installer alors que c'est interdit. Il a lui aussi été contraint de plier bagage.