Le gouvernement wallon estime que le zoning de Perwez ne nécessite pas une nouvelle voirie.

C'était dans l'air depuis quelques semaines et la décision est tombée ce mardi après-midi : le projet de contournement de Perwez tombe à l'eau. Les ministres de l'Aménagement du territoire Willy Borsus (MR) et de la Mobilité Philippe Henry (Ecolo) ont annoncé, à Perwez, l'abandon de ce dossier vieux de plusieurs années.

Malgré les 3,8 millions d'euros déjà investis dans le projet notamment pour la création d'un pont, les ministres ont justifié ce choix par la volonté d'économiser la somme encore nécessaire à la finalisation celui-ci (soit 6,7 millions d'euros) et de préserver des terres agricoles. Si le contournement était initialement prévu pour accompagner le développement du zoning de Perwez, il ne serait aujourd'hui pas utile, d'après les élus régionaux, de construire cette nouvelle route.

Une bonne nouvelle donc pour les agriculteurs dont les terres se situent sur le tracé de la route. Menacés d'expropriation, ils s'étaient mobilisés ces derniers mois pour empêcher la suite des travaux du contournement. Ce lundi, une lettre ouverte était adressée au ministre par une vingtaine d’organisations, dont des syndicats agricoles et des ONG.

Plus d'informations dans notre dossier de ce mercredi.