Brabant

Le manager vire plus de 7 000 euros sur son compte bancaire personnel… et se fait virer.

Manager "payroll" au sein d’une importante chaîne de magasins, un habitant de Rixensart a connu de sérieux ennuis, au printemps 2018. Alors que sa mission était notamment de veiller à la bonne exécution des paiements des salaires, il a modifié les numéros de compte de certains documents et deux sommes, pour un total de plus de 7 000 euros, se sont retrouvées sur ses comptes bancaires personnels alors qu’elles devaient être payées à des travailleurs qui avaient quitté l’entreprise.

À son employeur, à la police et devant le tribunal correctionnel, l’homme a indiqué qu’il s’agissait juste d’une simulation de fraude. Le but, à le suivre, était de tester les collaborateurs et savoir à quel moment ils découvriraient le pot aux roses. "J’ai fait ça comme un cow-boy mais c’était pour montrer que rien ne fonctionnait", a-t-il affirmé sur le banc des prévenus.

Le tribunal, dans son jugement, estime que cette version n’est pas crédible : il a utilisé des noms de personnes qui ne travaillaient plus dans l’entreprise, ce qui rendait la fraude plus difficilement détectable. Et si le but était de faire une simple simulation, il n’aurait pas attendu quatre mois pour informer ses supérieurs.

La justice fait aussi observer que le remboursement n’est intervenu qu’après la découverte des faits. Et même l’employeur du prévenu ne l’a pas cru puisqu’il a été licencié pour faute grave.

Il écope dès lors d’une peine de travail de 90 heures, et de 2 400 euros d’amende.