C’est l’idée d’Yves Vander Cruysen pour permettre à la famille de se recueillir.

Aujourd’hui, les mesures de confinement font qu’il est interdit de se rassembler pour "célébrer" un enterrement comme il se doit. Un déchirement qui s’ajoute à la douleur de perdre un être cher. Sensible à cette situation, Yves Vander Cruysen, l’officier de l’État civil à Waterloo, a une proposition à faire : offrir un arbre aux familles des défunts afin qu’ils puissent, plus tard, se recueillir devant quelque chose de concret et de vivant. "Pour le moment, en raison des règles de confinement, les gens ne savent plus communier ensemble et je voulais trouver une solution, explique Yves Vander Cruysen. L’idée est donc d’offrir un arbre aux familles. Un arbre qu’ils pourront planter quand ils le souhaitent et où ils le souhaitent. De cette manière, ils pourront se réunir, plus tard, autour de cet arbre qui célébrera la vie."

L’objectif, par contre, n’est pas de créer une forêt comme c’est le cas ailleurs lors des naissances et la distribution de plants. "Le but est de faire en sorte de se retrouver autour de quelque chose de positif, de vivant et qui évoque le passé."

Et pour celles et ceux qui n’ont pas de jardin par exemple, il sera possible de s’arranger avec la commune. "Planter des arbres, on le fera toujours", sourit Yves Vander Cruysen. Pour le moment, on est toujours au stade de la réflexion personnelle. Elle va certainement être soumise prochainement au sein du Collège qui pourra statuer sur cette proposition qui permettrait certainement aux familles de pouvoir faire leur deuil de manière plus sereine et concrète.