La Ville va signer une convention avec Be Planet pour sa mise en œuvre. Explications.

Ottignies-Louvain-la-Neuve est donc la première commune belge à s’engager dans "Proximity", à savoir un partenariat "commune-citoyens-entreprises" pour renforcer les projets citoyens en faveur de la transition écologique et solidaire. La bourgmestre Julie Chantry (Ecolo) a présenté les grandes lignes aux conseillers communaux. "L’objectif est de créer un partenariat entre les pouvoirs publics, les citoyens et les entreprises, pour soutenir des initiatives en matière de transition, sur le territoire de la commune. On constate que les citoyens sont de plus en plus porteurs de solutions, il faut leur apporter un maximum de soutien."

La campagne "Proximity", chapeautée par "Be Planet", permettra de récolter des fonds pour soutenir et accompagner ces initiatives citoyennes. Un montant de 20 000 € a été inscrit pour la Participation, lors de la première modification au budget 2019. "Mais le personnel communal n’est pas formé dans cette matière", a-t-elle ajouté. D’où la nécessité de faire appel à "Be Planet" qui propose "un programme clé sur porte aux communes, comprenant l’identification de projets et d’acteurs, l’accompagnement et le suivi des dossiers", a-t-elle encore précisé. La Ville estime que les entreprises compléteront le budget de 10 à 20 000 €, et les citoyens autour de 5 000 € via une campagne de crowdfunding, toujours sous la houlette de "Be Planet". Un jury se chargera de sélectionner les meilleurs projets.

Sur les bancs de l’opposition , Nicolas Van der Maren (OLLN 2.0-MR) a soutenu ce projet, mais doutait de sa forme : "Be Planet n’a pas été sélectionnée au terme d’une mise en concurrence, or il s’agit d’un marché public, et d’autres bureaux font de la participation citoyenne." Ce à quoi la bourgmestre a répondu : "Ce n’est pas un marché mais une subvention à Be Planet, qui est soutenue par la Région wallonne pour lancer Proximity dans les communes."