Les autorités communales de Perwez n’ont pas eu le choix : 50 cents de plus par repas.

Mauvaise nouvelle pour les charmantes têtes blondes de Perwez, ou plutôt pour le portefeuille de leurs parents. En effet, pour profiter des repas scolaires, il va falloir passer à la caisse. En effet, depuis la rentrée scolaire, le prix du repas chaud en maternel passe de 3 € à 3,50 €, le repas primaire de 3,30 € à 3,80 € et celui pour les adultes de 3,60 € à 4,10 €. Soit une augmentation de 50 cents pour chaque repas.

Une décision qui n’a pas été facile à prendre pour les autorités communales qui n’avaient cependant pas le choix comme l’explique Jordan Godfriaux, le bourgmestre perwézien. "Chaque année, nous constatons qu’il y a une augmentation du coût des repas pour la commune avec notre prestataire. Concrètement, tous les ans, le déficit se creusait entre ce qui était demandé aux parents et ce que les repas scolaires coûtaient à la commune."

Une augmentation qui n’a donc pas été votée de gaieté de cœur et qui ne couvre d’ailleurs pas l’entièreté des frais liés aux repas scolaires. "Cette augmentation permet à la commune de se rapprocher du coût-vérité mais elle ne couvrira toujours pas l’entièreté des dépenses liées à la livraison des repas chauds et aux diverses charges qui en découlent."

Le prix du potage reste inchangé

Par contre, malgré ces petites difficultés financières, les autorités communales ont tenu à maintenir certains services offerts aux parents et à leurs enfants. "Nous continuons de nous occuper des frais annexes et de l’électricité par exemple. Sans oublier, et c’est important, que les frais de garderie du midi continuent d’être pris en charge par la commune. Il y a donc quelques points positifs tout de même malgré cette augmentation du prix des repas scolaires que nous avons été obligés de prendre pour combler une partie du déficit qui ne cessait de se creuser depuis de nombreuses années", conclut Jordan Godfriaux, le bourgmestre de Perwez.

Petite note positive tout de même encore : le prix du litre de potage, lui, reste inchangé à 2,40 €.